Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Justice exemplaire, enquête et retrait définitif du permis de posséder un animal suite au charnier retrouvé par la police à Strépy-Bracquegnies

Justice exemplaire, enquête et retrait définitif du permis de posséder un animal suite au charnier retrouvé par la police à Strépy-Bracquegnies Pétition

Justice exemplaire, enquête et retrait définitif du permis de posséder un animal suite au charnier retrouvé par la police à Strépy-Bracquegnies

46.560 signatures
Pétition soutenue par un Super contributeur
Auteur :
Auteur(s) :
Riverains de Strépy-Bracquegnies
Destinataire(s) :
Monsieur le Bourgmestre Jacques Gobert, ainsi que les autorités en charge du dossier
La pétition

Les exactions, les crimes odieux envers les animaux, qu’ils soient de compagnie ou d’élevages, augmentent de jour en jour.


C’est dans cet objectif que nous vous demandons votre soutien et votre bienveillance, envers ceux qui n’ont pas la possibilité de s’exprimer et qui n’ont, dans la société qui est la nôtre, qu’un seul recours : notre libre arbitre. Nous seuls avons le pouvoir de décider si nous souhaitons leur venir en aide ou pas. Au-delà de cette pétition, nous appelons à votre cœur, votre âme : il y a urgence.


Au cours de cette dernière décennie (voir plus), Monsieur X est responsable de :



  • Mort de chevaux ainsi que, cochons, ovins, bovins et certains chevaux sont tombés dans la rivière jouxtant son terrain, que le propriétaire n’a jamais clôturé. De nombreuses plaintes ont été formulées et les pompiers sont déjà intervenus,  pour sortir les pauvres bêtes du cours d’eau. Deux d’entre eux ont  survécu, dont Chocolat qui est actuellement pris en charge par une association.
  • Malnutrition et maltraitance : Pas d’enclos ni de box correct, espace très exigu. Foin médiocre voir moisi et en très petite quantité. Les voisins venaient régulièrement nourrir les chevaux afin de leur apporter un peu de réconfort. Un cheval s’étant pris dans des barbelés a dû être euthanasié.
  • Les moutons et les chèvres qui vivaient alors à l’extérieur, sans nul autre abri et en carence alimentaire sévère, ont commencé à montrer des signes de faiblesse et certains se mirent à boiter. Cela fut rendu plus accru avec leurs conditions de détentions et la maltraitance dont ils étaient victimes.
  • Octobre/novembre 2020 : Pour des raisons de travaux dans sa parcelle, les animaux qui étaient constamment livrés aux intempéries, se sont vus privés arbitrairement de sortie pour accompagner ceux qui n’avaient jamais vu la lumière du jour (pour la plupart des porcs, veaux, lapins et autres) que Monsieur X détenaient dans un hangar minable qui ne les abritaient que du regard de certains riverains qui commençaient à se poser des questions. Une serre fut également installée à effet de rideau. De tous ces animaux entrés dans le lieudit, nous ne connaissons seulement que les survivants.  
  • En plus de ces « quelques décès » connus du quartier, nous pouvons rajouter la mort d’un autre cheval et de deux veaux, dont Monsieur X s’est vanté lors de la saisie. Par ses mêmes aveux, il a laissé sous-entendre que d’autres animaux sont également décédés suite à ses négligences.
  • Les voisins proches ont entendu les cris stridents des cochons que l’on abattait ; ceci s’est surtout déroulé pendant l’été 2020, avant les travaux sur son terrain. Une camionnette embarquait systématiquement « des sacs lourds » du hangar incriminé et les entreposait, le temps nécessaire à les transférer.  En plus de l’horreur ultime, quid de l’abattage illégal et la viande contaminée ? Et les vétérinaires complaisants ?
  • Les animaux domestiques, chien et chats, n’étaient pas mieux lotis. Les félins devenaient errants et cherchaient une maigre pitance où ils pouvaient se la procurer, tandis que le chien, qui aurait pu se retourner contre la maltraitance de son propriétaire, est toujours resté un adorable toutou et s’est vu adopter aujourd’hui. Les animaux nous montrent vraiment l’exemple !

         Prenons l'exemple de Chocolat, un cheval tout gentil, « pensionnaire » malgré lui, depuis 10 ans chez Monsieur X, et déjà tombé dans la rivière lui aussi. Il a passé des nuits entières dans cet enfer froid et humide, jusqu’à ce que l’on daigne l’en extirper au matin. Un tout grand merci à l’Association pour leur gentillesse, l’hospitalité faite à Chocolat, qui maintenant a trouvé son sanctuaire de paix. Merci pour leur dévotion et leur travail admirable de tous les jours.


         Beaucoup de gens s’interrogent sur l’inertie du voisinage depuis tout ce temps. Mais, les voisins quant à eux s’interrogent sur celle des autorités et associations à s’intéresser si peu à ce cas (parmi tant d’autres). Si d’aucuns ont préféré se taire par peur, par indifférence, etc. tant pis, mais quelques-uns ont quand même essayé de dénoncer ce fait depuis plus de 10 ans. Le problème réside en un aspect juridique très délicat et paradoxal. Les animaux étant enfermés, il n’était pas possible de fournir des éléments concrets permettant une intervention quelconque, du fait que la loi, en premier lieu, demande des preuves tangibles. Or, cette même législation interdit toute diffusion, ou remise de photos, vidéos, etc. d’un lieu privé.   


         Aujourd’hui, la roue a tourné pour Monsieur X. après la découverte de son indicible et horrible charnier, nous demandons le retrait du permis de posséder des animaux un pour lui-même, mais aussi pour son épouse et sa fille et tous les « membres » ayant eu un quelconque lien avec les agissements de Monsieur X. En effet, il n’était pas la seule personne à se rendre quotidiennement sur ce terrain et un jeune enfant accompagnait régulièrement les adultes. Aussi, il est à noter que Monsieur X possédait (ou possède encore d’autres terrains en Belgique et qu’il n’est pas certain, après un certain laps de temps, qu’il ne récidive pas ailleurs). Nous demandons donc aux autorités de surveiller et d’agir au  mieux pour le bien-être des animaux et dans la solidarité qui lie cette pétition aux citoyens qui croient fermement à une justice intègre et absolue.


    Les animaux n’ont pas le droit à la parole, ils souffrent en silence – il nous revient, à nous, de les protéger.  Signez la pétition SVP ! Merci pour votre compassion et soutien !

46.560 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Pétition soutenue par un Super contributeur
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
1.478 commentaires
William - Le 12/03/2021 à 15:51:10
Protéger les animaux
2
Le 12/03/2021 à 15:51:29
La cruauté qu'ont vecuent c'est animaux est inhumain
1
Gwennaelle - Le 12/03/2021 à 16:06:51
Une honte que cela puisse exister... Honteuse d être de race humaine...
1
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs