Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions animaux Interdisons les igloos à veaux pour qu'ils restent auprès de leur mère
Pétition

Interdisons les igloos à veaux pour qu'ils restent auprès de leur mère

Interdisons les igloos à veaux pour qu'ils restent auprès de leur mère Pétition
25.344 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Animus
Destinataire(s) :
L’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) Suisse
La pétition
Nous défendons la cause de la vache mère et de son veau.

Le bien-être des animaux est notre priorité !
Nous sommes pour une détention naturelle, une agriculture respectueuse et soucieuse du bien-être des animaux.

Nous sommes pour l'interdiction de l'utilisation d'IGLOOS POUR VEAUX sur l'ensemble du territoire helvétique ! Nous voulons que les veaux restent avec leur mère le plus longtemps possible.

A la naissance, les veaux sont généralement retirés immédiatement ! Les veaux sont ensuite introduits dans un igloo. Ces derniers ne peuvent pas se mouvoir correctement. Ils sont privés de liberté, ils ne peuvent pas développer leur comportement naturel alors que dans la nature, ils jouent, sautent, courent, explorent l'environnement dans lequel ils vivent.
Dès le premier jour de confinement, ils boivent et mangent dans un seau en plastique.

Chaque année, 300.000 veaux sont engraissés. Une partie provient d'exploitations laitières qui affouragent les veaux avec des surplus de lait, une autre partie est issue d'exploitations spécifiques d'engraissement des veaux. Des dizaines de milliers de veaux proviennent d'exploitations industrielles suisses qui affouragent les bêtes uniquement avec de la poudre de lait.

Des souffrances inutiles: la séparation du veau de sa mère impose un stress important pour la vache qui peut meugler des heures suivant leur séparation voire des jours et pour le veau lui-même qui, en plus d'être privé du contact maternel, souffre de l'absence de quelque chose à téter.

Les avantages : L'agriculteur perd moins de temps pour les soins aux animaux, et cela permet de mettre en valeur des surfaces fourragères marginales. Cela permet d'utiliser des surfaces herbagères sans livrer de lait.

Santé : Les veaux sous la mère sont en meilleure santé. Il n’y aurait plus aucune perte à cause de diarrhées ou d’inflammations pulmonaires. Ils auraient un meilleur comportement social contrairement aux veaux retirés de leur mère qui sont plus fragiles et souvent malades.

Dans la nature, le sevrage est une opération progressive et le veau peut téter sa mère jusqu'à l'âge de 8 mois.

Nous vous remercions d'avance pour votre soutien dans nos démarches !
25.344 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option

Vous êtes sûr ? Votre mobilisation est importante pour que les pétitions atteignent la victoire !
Sachez que vous pouvez vous désinscrire dès que vous le souhaitez.

Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
1.730 commentaires
Jeoffrey - Le 28/12/2014 à 23:37:45
car je suis agriculteur et sensible au bonheur des animaux. mais je suis pas vraiment d'accord avec vote pétition, car je pense que vous render pas vraiment comte du milieux agricole, et je vous conseil d'aller visiter des ferme qui vous expliquer pourquoi ils font ces pratiques.
5 1
Sébastien - Le 30/12/2014 à 10:59:48
et celle-là vous la signez?
A l’attention du département fédéral de l’intérieur (DFI) Suisse

Nous défendons la cause de la femme mère et de son bébé.
Le bien-être des humains est notre priorité !
Nous sommes pour un élevage naturel des bébés, respectueux et soucieux du bien-être des bébés.
Nous sommes pour l’interdiction de l’utilisation de CRECHES POUR BEBES sur l’ensemble du territoire Helvétique! Nous voulons que les bébés restent avec leur mère le plus longtemps possible.
A la Naissance, les bébés sont généralement retirés de leur mère après quelques semaines !
Les bébés sont ensuite introduis dans des crèches. Ces derniers sont entassés dans des locaux pleins de jeux abrutissants, voire même pour les plus chères, de tablettes à écran tactile. Ils sont privés de liberté, ils ne peuvent pas développer leur comportement naturel alors que dans la nature, ils jouent, sautent, courent, explorent l'environnement dans lequel, ils vivent. Dès le premier jour de confinement, ils boivent et mangent dans un biberon en plastique, souvent plein de bisphénol A.

Chaque année 82.000 bébés sont engraissés. Une partie provient d'exploitations des femmes par un système patronal qui n’offre que 8 semaines de congé maternité, ces pauvres mères nourrissent leur progéniture en partie avec du lait en poudre. On injecte même dans le corps de certaines femmes, soit disant consentantes, des produit chimico-pharmaceutiques pour empêcher leur corps de produire du lait. Des dizaines de milliers de bébés sont nourris uniquement avec de la poudre de lait !

Nourriture :

Ils sont nourris deux fois par jours de produits d'engraissement et reçoivent une dose importante d'antibiotiques et de vaccins.

Des souffrances inutiles :

La séparation du bébé de sa mère impose un stress important pour la mère qui peut meugler des heures suivant leur séparation voir des jours. Pour le bébé lui-même qui, en plus d'être privé du contact maternel, souffre de l'absence de quelque chose à téter.


Les ava
3 0
Annick - Le 25/01/2015 à 09:21:38
C'est inadmissible de faire vivre ces veau dans des cages ( j'en ai vu ) tout ça pour finir chez le boucher qu'on les laissent avec leur mère dans les champs ils finiront pareil malheureusement mais cette courte vie leur serra meilleure personnellement je ne mange pas de veau ni de cheval et très peu d'autre viande peut être 100gr par semaine et petit à petit végétarienne
2 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions animaux Interdisons les igloos à veaux pour qu'ils restent auprès de leur mère