Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions animaux Non à l'exportation d'agneaux Français au Liban
Pétition

Non à l'exportation d'agneaux Français au Liban

Non à l'exportation d'agneaux Français au Liban Pétition
Victoire de la pétition
6.615 signatures
Aidez d’autres auteurs à atteindre la victoire grâce à un accompagnement personnalisé Je soutiens MesOpinions
Auteur :
Auteur(s) :
Florence
Destinataire(s) :
M. le Ministre de l'Agriculture
Victoire
La pétition
Actualité(s)
Les autorités libanaises ont annoncé la fermeture immédiate de l’abattoir de la Quarantaine au Liban. Des enquêtes avaient révélés que de nombreux animaux provenant de France y étaient abattus dans des conditions épouvantables. Le Ministre de la Santé libanais a annoncé que plusieurs restaurants et supermarchés du Liban vendent la viande issue de la Quarantaine. Cette décision est importante pour la France, qui est le 2ème exportateur d’animaux vivants vers le Liban !

Victoire de la pétition : Non à l'exportation d'agneaux Français au Liban

VICTOIRE DE LA PÉTITION !

Les autorités libanaises ont annoncé la fermeture immédiate de l’abattoir de la Quarantaine au Liban. Des enquêtes avaient révélés que de nombreux animaux provenant de France y étaient abattus dans des conditions épouvantables. Le Ministre de la Santé libanais a annoncé que plusieurs restaurants et supermarchés du Liban vendent la viande issue de la Quarantaine. Cette décision est importante pour la France, qui est le 2ème exportateur d’animaux vivants vers le Liban !

20/11/2014


--------------------------------------------------------------------------

On décrie souvent les abattoirs français pour la barbarie de leurs pratiques, mais ce n'est guère mieux ailleurs comme le révèle les vidéos tournées par CIWF, une ONG internationale dédiée au bien-être des animaux d'élevage, dans le plus grand abattoir du Liban : La Quarantaine à Beyrouth.

Des conditions déplorables d'abattage en violation des normes internationales.
L'enquête de CIWF révèle de graves violations des normes Internationales sur l'abattage, édictées par l'organisation mondiale de la santé animale, dont le Liban est pourtant pays membre.

L'abattoir du quartier de la quarantaine de Beyrouth au Liban est la destination finale de nombreux moutons et bovins en provenance de France, République Tchèque et Espagne.
Les enquêteurs du CIWF ont été témoins de traitements inacceptables infligés à ses animaux; battus avec violence pour les faire avancer, les moutons traînés par les membres sur le sol couvert de sang et jonché de morceaux de cadavres, soulevés, jetés puis immobilisés à terre avec le pied avant la mise à mort et les bovins suspendus conscients par une patte. Autant d'éléments contraires aux normes de l'OIE (Art 7.5.1 à 7.5.2) qui exigent que les animaux soient traités de telle façon qu’ils ne subissent, aucunes blessures, détresses ou souffrance.

Un enquêteur témoigne: "Le chaos règne dans l'abattoir. La zone d'abattage est bondée de gens, d'animaux vivants et de cadavres. Les bruits et les odeurs sont accablants. Les hommes saisissent les moutons par la toison ou par la patte arrière. Ils tombent et sont traînés de force, un à un, vers le poste d'abattage. Les bovins sont traînés par les cordes autour du cou. Quand ils essaient de résister, on leur hurle dessus et on les frappe violemment avec des barres métalliques. Les animaux, visiblement terrifiés tentent désespérément de s'échapper, mais ils glissent, trébuchent et tombent leur tête heurtant violemment le sol en béton. Des moutons sont obligés de sauter par-dessus les cadavres de leurs congénères et de larges gouttières pleines de sang. Ils tentent désespérément de se frayer un chemin à l'écart des organes d'autres ovins qu'ils viennent de voir se faire abattre."

L'Union Européenne exporte environ 3,4 millions d'animaux chaque année (bovins, porcs et moutons) en dehors de son territoire. Les animaux endurent souvent des transports trop longs, dans des conditions difficiles (densités du chargement, variations de températures, durées de transport et d'attente pour les formalités aux frontières).

CIWF alerte sur la réalité du commerce international d'animaux vivants, et appelle à privilégier l'exportation de viandes et carcasses afin d'éviter aux animaux les souffrances inhérentes aux transports longues distances, avec des niveaux de normes très en deçà des règles européennes et dont l'application effective est très aléatoire.

Mr le Ministre de l'agriculture, nous demandons que l'exportation d'animaux vivants soit interdit dans notre pays, car il est intolérable que des animaux de notre pays soit traités avec une tel cruauté, soyer le premier à changer les choses et à montrer l'exemple aux autres pays.


Merci
Victoire de la pétition
6.615 signatures
Aidez d’autres auteurs à atteindre la victoire grâce à un accompagnement personnalisé Je soutiens MesOpinions
- Actualité(s) de la pétition -
309 commentaires
Francis - Le 26/11/2014 à 19:55:17
pourquoi n'interdit on pas le transport d'animaux vivants a l'extérieur de nos frontières?c'est contraire au bien étre animal.mais tout le monde s'en fout.voir simplement l'abattage rituel.c'est suffisament parlant.
10 0
Alain - Le 25/11/2014 à 10:21:54
Nous ne pouvons pas accepter les traitements barbares qui sont infligés à ces animaux. c'est écoeurant. Essayons aussi de manger moins de viande.
7 0
Florence - Le 25/11/2014 à 15:06:55
Plus de barbarie !!! Montrons que nous sommes dignes de porter le nom d'humain !
7 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions animaux Non à l'exportation d'agneaux Français au Liban