Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Clonage de chiens : STOP à ce marché morbide !

Pétition : Clonage de chiens : STOP à ce marché morbide ! Pétition

Clonage de chiens : STOP à ce marché morbide !

59.264 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Claude Lefevre
La pétition
Aujourd’hui, des dizaines de milliers de chiens sont euthanasiés dans le monde chaque année – faute de trouver une famille adoptante.

Aujourd’hui, il est aussi possible de cloner votre animal décédé pour la modeste somme de 89 000€.

Voilà le monde dans lequel on vit.

Un monde où les plus riches peuvent exploiter des mères porteuses ; faire naître des dizaines de chiots handicapés ; mort-nés ; souffrants… Pour satisfaire un caprice égoïste.

Deux laboratoires font fortune dans le marché du clonage de chiens. ViaGen, un labo texan, et Sooam Biotech, créé par le scientifique sud-coréen Hwang Woo-Suk.

L’éthique n’est pas au cœur des préoccupations de Hwang. En 2004, il annonce avoir réussi à cloner un embryon humain. 2 ans plus tard, l’article où il expose ses recherches s’avère être une arnaque phénoménale. Hwang y a falsifié des preuves, lui permettant ainsi de détourner des fonds publics. Hwang a également payé, en toute illégalité, certaines collègues pour pouvoir prélever leurs ovules.

Ce scientifique au palmarès effrayant échappe à sa sentence de 2 ans de prison. Selon le juge : « il s’est repenti sur ses crimes ».

Mais aujourd’hui, au cœur de Sooam Biotech, Hwang reproduit les mêmes expériences – cette fois-ci, sur des chiens. C’est plus simple – car qui pour défendre des chiennes porteuses exploitées ? Pour l’instant, personne.

Ces expériences se déroulent sans le moindre remous.

Pourtant, le coût d’un seul chien cloné dépasse largement les 89 000€ réclamés par le laboratoire.

En moyenne, faire naître un chien cloné nécessite 3 mères porteuses, et 12 embryons. C’est en tout cas ce qu’affirme Sooam Biotech. Rudolf Jaenisch, pionnier dans la recherche des cellules souches, affirme lui que "le clonage est inefficace, beaucoup de chiots meurent très tôt, naissent difformes… Les êtres clonés vivent aussi moins longtemps".

Qu’arrive-t-il aux mères porteuses qui n’arriveront pas à faire naître un chiot sain ? Aux petits qui naissent lourdement handicapés ? Bien évidemment, aucune information n’est divulguée à ce sujet.

Les mères porteuses sont spécialement conçues pour être dociles et douces. Elles subissent ainsi les fantasmes des scientifiques et de leurs riches clients, sans broncher.

Elles passent leur vie enfermées dans une cage stérile, dopées aux hormones pour être le plus fertile possible. Peu importe les lourdes conséquences sur leur santé. De toute manière, une fois trop vielles pour faire des portées, elles ne sont plus utiles.

Image Claude

Deux fois par an, juste avant leurs chaleurs, elles subissent une opération pour prélever leurs ovules. Le noyau cellulaire d’un chien décédé est implanté dans cette cellule reproductrice ; puis la chienne passe de nouveau sur le billard pour être inséminée. Ce procédé est réitéré jusqu’à ce qu’un embryon parvienne à survivre.

S’il y arrive, 2 mois plus tard, la chienne subit une césarienne. La plupart du temps, le chiot est mort-né, ou difforme. S’il vit, il est nommé d’un numéro.

Que la naissance soit réussie ou non, le processus recommence immédiatement après. Chaque chienne porteuse doit être rentabilisée.

Cette pétition vise à montrer notre opposition totale à ce procédé cruel, dont la seule raison d’être est le profit. Ces 10 dernières années, Sooam Biotech a cloné plus de 1000 chiens. À 100 000$ le clone, aucun doute : il fait fortune.

L’experte en bioéthique Jessica Pierce, nous dévoile un partenariat morbide, proposé par un laboratoire à un cabinet vétérinaire de soins palliatifs. Le laboratoire en question souhaitait ainsi se faire recommander, par les vétérinaires, à leurs clients en deuil. La clef de leur modèle économique : se nourrir de la détresse des gens qui viennent de perdre leur compagnon.


  • Parce qu’il est inexcusable d’exploiter des mères porteuses qui passeront leur vie en cage ;
  • Parce que faire naître des chiots morts, difformes, et en souffrance n’est pas un dommage collatéral acceptable ;
  • Parce que 89 000€ seraient bien mieux dépensés dans la protection animale, plutôt que dans l’exploitation de chiens enfermés ;

Nous demandons l’interdiction, en France, de participer à ce business morbide. L'interdiction de faire cloner son chien - même à l'étranger.

Par cette pétition, nous souhaitons aussi montrer notre fervente opposition aux laboratoires qui pratiquent ces actes de maltraitance – et demandons aux autorités des pays concernés de prendre des mesures contre cette mode mortifère.

Empêchez des centaines de chiennes, de chiots, de dépérir pour cette cause insensée. Signez ma pétition.
59.264 signatures
Signez avec votre email
Choisissez OUI pour être informé(e) des suites de cette action en vous inscrivant gratuitement à la lettre de Chien Vie et Santé
Veuillez sélectionner une réponse
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
2.502 commentaires
Jacques - Le 03/07/2019 à 21:13:54
J V Poitou
0
Monique - Le 03/07/2019 à 21:14:00
Assez de ces apprentis sorciers qui ne mettent leurs compétences médicales qu au profit de l argent
1
Neusa - Le 03/07/2019 à 21:18:35
Chega de crueldade com animais
1
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs