Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions animaux UNE CENTAINE DE CADAVRES DE CHATS TROUVÉS CHEZ UN RETRAITÉ
Pétition

UNE CENTAINE DE CADAVRES DE CHATS TROUVÉS CHEZ UN RETRAITÉ

UNE CENTAINE DE CADAVRES DE CHATS TROUVÉS CHEZ UN RETRAITÉ Pétition
9.203 signatures
Auteur
Auteur(s) :
Louise Fontaine
La pétition
En ce début de mois de Noël, nos animaux ont subi un nouveau drame.

Une véritable vision d’horreur pour les associations de protection animale de Nice.

Des dizaines et des dizaines de cadavres de félins ont été retrouvés chez un octogénaire.

Chaque corps était enfermé dans une boite. Contenants en plastique, boites à chaussures, caisses en bois… Tout devenait un cercueil.

Pire, selon la directrice de l’association “Au service des animaux 06” : « on a dénombré une centaine de cadavres, on pense que quelques-uns ont été placés dans ces boîtes alors qu’ils étaient encore vivants ».

Certains chats ont longuement soufferts dans ces boites, attendant la mort.

Une mort lente et douloureuse, dans un endroit rempli de cadavres, insalubre, et sous le miaulement des derniers survivants.

Les personnes âgées ont elles-aussi le droit de prendre soin des animaux, là n’est pas la question. Mais il est essentiel que, qu’importe leur âge, chaque détenteur d’animaux de compagnie soit en capacité d’en prendre soin.

L’octogénaire n’avait plus toutes ses facultés mentales. C’est uniquement à cause d’une hospitalisation que sa famille a pu découvrir ce triste spectacle.

Celle-ci devait nourrir les chats ; 23 vivants, rachitiques, malades, dans un environnement jonchés de détritus pour une centaine de cadavres. Un constat qui fait froid dans le dos.

Il est essentiel de mettre en place des conditions plus strictes avant l’adoption d’un chat pour les personnes avec des problèmes de santé. Un suivi doit être mis en place avec des contrôles réguliers.

Il ne devrait pas être possible d’arriver à une telle situation. En tout, combien de chats sont morts sous sa garde et dans des conditions désastreuses ? Depuis quand tout cela a commencé ?

Et lorsque cet homme sortira de l’hôpital ? Aura-t-il la possibilité de continuer à avoir des chats et à les laisser mourir de la sorte ? Hors de question.

Alors s’il vous plaît, signez ma pétition. Faisons en sorte de protéger ces 23 chats survivants et évitons que cela se reproduise, que ce soit par cet homme comme par n’importe qui d’autre. Des mesures strictes doivent être mises en place.

Ce type d’événements est encore trop régulier, il est temps de les faire disparaître pour de bon.


Source :
https://www.leparisien.fr/alpes-maritimes-06/une-centaine-de-cadavres-de-chats-decouverts-dans-une-maison-de-nice-06-12-2021-VZI2VMV5CRESTMTRE7TKZYSG5U.php
9.203 signatures
Signez avec votre email
Choisissez OUI pour être informé des suites de cette action en vous inscrivant gratuitement à la lettre de Chat Vie et Santé. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide des liens de désinscription présents dans chaque email.
Veuillez sélectionner une réponse
Veuillez sélectionner une option

Vous êtes sûr ? Votre mobilisation est importante pour que les pétitions atteignent la victoire !
Sachez que vous pouvez vous désinscrire dès que vous le souhaitez.

Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
655 commentaires
Le 19/12/2021 à 08:33:40
J espère que ce montre sera condamné pourquoi tant de souffrances envers ces petites boules de poils
45 4
Martine - Le 19/12/2021 à 08:34:07
Je supporte plus la maltraitante pour les animaux
45 1
Le 19/12/2021 à 08:39:50
Ce monde ne fonctionne pas. Il faut une purge pour ce genre d'anomalies... Et il faut consentir à ces actes vitaux pour le groupe
40 2
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions animaux UNE CENTAINE DE CADAVRES DE CHATS TROUVÉS CHEZ UN RETRAITÉ