Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Non aux chèvres à la rue Marcel Thiry! Créons un espace pour nos chiens!

Non aux chèvres à la rue Marcel Thiry! Créons un espace pour nos chiens! Pétition

Non aux chèvres à la rue Marcel Thiry! Créons un espace pour nos chiens!

8.737 signatures
Auteur :
Auteur(s) :
Alliance Animale ASBL
Destinataire(s) :
Philippe Delvaux, Echevin de l'environnement, Ottignies-Louvain-la-Neuve
La pétition

Monsieur Delvaux,


C’est avec grand étonnement et un sentiment d’injustice criante vissé au corps que sont venus nous voir les riverains de la rue Marcel Thiry propriétaires de chiens de compagnie. En effet, une parution émise le 15 février 2019 annonce l’arrivée de chèvres dans le bel espace vert bordant la rue Marcel Thiry.


Quelle n’a pas été leur surprise étant donné que ces derniers demandent à corps et à cris la création d’un petit parc à chiens dans cet espace depuis plusieurs années maintenant. La commune a toujours prétendu ne pas pouvoir accéder à la demande étant donné que le terrain appartenait à l’UCL.


Aujourd’hui, que cet espace dépend enfin de la ville, non content de ne pas accéder à cette requête, cette dernière préfère investir dans la création d’un enclos à chèvres et la suppression définitive de la distribution des sacs à crottes qui aidaient, faut-il le rappeler, chaque maître de chien(s) à maintenir la propreté de ce quartier.


Votre courrier, adressé aux riverains, dont nous avons reçu copie, mentionne :


 « La mise en place d’un plan de gestion différentiée de l’espace : en fonction de sa situation dans la commune, de l’utilisation qu’en font les citoyens, […] un parc aura une structure et un entretien bien spécifiques avec des modalités de gestion adaptées. »


Or donc quelle a été votre démarche d’observation de la vie du quartier pour rejeter la création d’un parc à chiens et agréer la création d’un espace de pâturage ?  Ce quartier est peuplé de personnes possédant un ou plusieurs chiens qui n’ont que cet espace pour profiter de notre belle ville avec leurs compagnons.


Nous nous opposons à l’arrivée de cet espace de pâturage pour plusieurs raisons mentionnées ci-après : 



  • L’odeur : Chacun sait que la présence d’animaux de ferme entraine l’apparition d’odeurs propres à leur maintien et leurs déjections tout le long l’année avec un pic non négligeable lors de leurs chaleurs en été. Un pâturage situé au cœur d’un quartier entouré d’habitations : cela semble bien malheureux.
  • La propagation des mouches, puces et tiques : Pour toutes les raisons mentionnées au premier point.
  • Le bruit : Par essence les chèvres sont des animaux bruyants n’ayant pas réellement d’horaire. Leur disposition face à tant d’habitations provoquera une forte nuisance sonore pour les riverains.
  • L’encombrement : Riche d’une vie conviviale le quartier va être littéralement défiguré par l’arrivée de ces ovidés. Cet espace de rencontre va se voir converti en vulgaire extension de la ferme équestre. Fini les réunions de passionnés cynophiles qui égayaient le quartier, les réunions de scouts, d’enfants, les fêtes de voisinage, le bronzage en été, les pique-niques, la luge les jours de neige, etc.
  • Le manque de cohérence : Notre belle ville consacre déjà plusieurs espaces, autrement mieux adaptés, à la pâture d’animaux de ferme alors qu’aucun espace pour les chiens et leurs maîtres n’est mis en place nulle part.

Pourquoi donc créer ce pâturage si ce n’est pour une question bassement économique afin de ne pas devoir entretenir cet espace vert ? Serait-ce à cause de la pression d’une certaine communauté de riverains détestant ouvertement la présence de chiens au point de contrevenir à la loi en interdisant la location de leurs logements à des propriétaires d’animaux de compagnie ou encore l’éparpillement de boulettes de viandes empoisonnées ?


La création d’un parc à chiens serait une véritable progression pour les habitants de la ville qui ont de plus en plus le sentiment, par vos décisions successives, d’être relégués au rang de citoyens de seconde zone alors qu’ils participent comme les autres au travers leurs contributions égales aux finances publiques de la commune.


Nous appuyons donc leur demande de rejeter ce projet faussement écologique, anti-urbain, discriminatoire et injuste semblant viser ouvertement à transformer Louvain-la-Neuve en une ville anti-chiens.


Cordialement,


Fabrice Fernandez


Président de l’Alliance Animale de Belgique ASBL

8.737 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
153 commentaires
Le 01/03/2019 à 22:25:22
Pas d'accord pour les chèvres ce serait néfaste pour les riverains question de propriété.
0
Fabienne - Le 01/03/2019 à 22:27:20
Parce que j’estime que les chiens ont besoin d’un espace de détente conviviale, que les habitants de Louvain la neuve n’ont pas tous des moyens de locomotion pour se déplacer et laisser courir leur fidèles compagnons, que l’ouverture d’esprit que la ville devrait avoir est de leur offrir cet espace conviviale, non nuisible et permettant une certaines education des citoyens. Je ne comptent le nombre de rencontres avec de jeunes enfants avides de pouvoir côtoyer des chiens et rassurer de voir que avec quelques connaissances de bases, ce contacts est porteur.
Je demande donc que cet espace soit accessible aux chiens sans laisses sous le contrôle de leur maître, et avec une intention d’education.
0
Cécile - Le 01/03/2019 à 22:27:28
Fort déçue de décision communale.
Cette rencontre «quotidienne» était un plaisir pour notre animal mais a aussi permis de créé des liens entre les propriétaires.
Merci de nous donner une possibilité de continuer ces rencontres
0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs