Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Blog Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Manifestes Pétitions animaux Non aux achats et adoptions irréfléchis d'animaux à Noël
Manifeste

Non aux achats et adoptions irréfléchis d'animaux à Noël

Non aux achats et adoptions irréfléchis d'animaux à Noël Manifeste
4.109 signatures
Le manifeste

La période des fêtes approche et bien souvent lorsque l’on a des enfants, l’un des premiers cadeaux qu’ils demandent est un animal de compagnie. En tant qu’association militant pour la protection animale, nous entendons régulièrement à cette période le message suivant : « un chien n’est pas un cadeau ». 


Aujourd’hui, l’association AVA – Agir pour la Vie Animale souhaite nuancer ce propos et sensibiliser à l’adoption responsable. En effet, un chien n’est pas un « jouet » à offrir ou que l’on impose à une personne en pensant lui faire plaisir. Peu importe la période de l’année, une adoption doit être un acte responsable et réfléchi. Cette tendance à l’achat compulsif au moment des fêtes de fin d’année se solde bien trop souvent par des abandons quelques mois plus tard pour diverses raisons : départ en vacances, incompatibilité entre les besoins de l’animal et son cadre de vie, apparition de comportements « gênants » pour le foyer, etc. 


Le problème n’est pas tant lié à Noël. Il est surtout lié à l’envie d’avoir un animal sans que cela soit un acte mûrement réfléchi, et ce, quelle que soit la période de l’année. Noël est simplement le « bon prétexte » pour offrir/accueillir enfin cet animal désiré par les enfants, un proche ou soi-même. Nous ne dénonçons donc pas le fait d’acheter ou d’adopter un animal à Noël (qui n’a pas rêvé d’avoir un petit compagnon sous le sapin ?) puisque cette fête peut être la première page d’une magnifique histoire qui durera des années ; mais nous condamnons fermement les achats / adoptions irresponsables, les « coups de cœur », et, de manière générale, la marchandisation des animaux de compagnie, et ce, tout au long de l’année.  


Un animal est une personne, pas un jouet.


Pour réaliser une adoption responsable, il faut avant tout comprendre qu’un animal est un individu sensible, avec sa personnalité et ses caractéristiques. Ce qui compte, c’est de bien choisir son animal. Pour cela, ne vous fiez pas aux préjugés liés à une race : non, un Bichon ne sera pas forcément un chien « de canapé », et à l’inverse un Malinois ne sera pas forcément un chien qui aura envie de courir 10 km tous les jours ou de devenir un chien de travail. De même, un chaton ne sera pas forcément plus heureux qu’un chien enfermé en appartement et seul 10h par jour.

Avant d’accueillir un animal, il faut avant tout remettre en question de nombreux « on dit » qui s’avèrent souvent faux au regard des dernières connaissances scientifiques. Se renseigner sur les races est un bon début mais ce n’est pas suffisant, car chaque animal est une personne, et toutes les personnes sont différentes, même au sein d’une race. Il faut prendre le temps d’aller rencontrer l’animal, si possible ses parents, le lieu où il s’est développé, et surtout se poser les bonnes questions : ai-je le temps de m’occuper d’un animal et les moyens financiers ? suis-je conscient des « contraintes » que cela implique ? suis-je prêt à m’investir dans son éducation et son bien-être ? saurai-je faire face à d’éventuels « imprévus » comme l’apparition d’une maladie ou d’un comportement « gênant » auquel je ne m’attendais pas ?


Adopter un chien de manière responsable, c’est aussi adopter sans suivre les effets de mode.

Combien d’influenceurs avons-nous vu cette année avec un bébé Spitz dans les bras ?

On ne choisit pas un chien pour son apparence, on le choisit en fonction de sa personnalité et de la compatibilité entre ses besoins d’individu et la qualité vie que l’on peut lui donner. Acheter un animal « de race » en élevage, c’est aussi prendre le risque d’acquérir un individu susceptible de développer des maladies liées à la sélection artificielle et à la consanguinité ; c’est aussi choisir d’accueillir un animal qui, dans certains cas, sera stérilisé précocement, avant ses deux mois (donc avant de rejoindre votre foyer), ce qui peut être à l’origine de troubles de son développement physique et psychique, il faut en être conscient. 


Enfin, acquérir/offrir un NAC (lapin, hamster, cochon d’Inde, serpent, poisson rouge…) ne doit pas être la « solution de facilité » choisie comme une alternative à l’accueil d’un chien ou d’un chat. Comme tous les animaux, les NAC et les poissons ont des besoins et sont eux aussi des personnes : il faut les respecter ! 


Comme chaque jour de l’année, le 25 décembre peut être le jour qui fera de vous un « pet parent ». Mais avant de penser à l’animal comme cadeau, pensez surtout dans le sens inverse : c’est vous, qui allez offrir quelque chose à un individu d’une autre espèce, vous êtes le « cadeau » de toute une vie, son cadeau jusqu’à son dernier souffle. A vous de tout faire pour ne pas être pour lui un cadeau empoisonné. 


En signant et en partageant ce manifeste, aidez-nous à sensibiliser le plus grand nombre à l’adoption responsable afin de lutter contre les achats/adoptions irréfléchies d’animaux. En informant l’opinion en amont, nous pouvons, tous ensemble, lutter contre le mal-être des animaux de compagnie, l’abandon, et même l’euthanasie de convenance. 

4.109 signatures
Signez avec votre email
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé ce manifeste.
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Partagez ce manifeste avec vos amis
Je n'ai pas signé cette pétition et je veux le faire
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
315 commentaires
Jennifer - Le 01/12/2021 à 08:09:48
Les refuges débordent. N’achetez plus!
6 0
Dominique - Le 01/12/2021 à 08:06:29
Celà augmente les abandons
2 0
Anne marie - Le 01/12/2021 à 08:08:32
Je suis contre la maltraitance animale
2 0
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Manifestes Pétitions animaux Non aux achats et adoptions irréfléchis d'animaux à Noël