Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Accueil Pétitions Pétitions animaux AFM TELETHON - EXPLICATIONS ET REPONSES AUX QUESTIONS
Pétition

AFM TELETHON - EXPLICATIONS ET REPONSES AUX QUESTIONS

AFM TELETHON - EXPLICATIONS ET REPONSES AUX QUESTIONS Pétition
778 signatures
Auteur
Auteur(s) :
Catherine Sibert
Destinataire(s) :
Madame Thiennot-Herment - AFM Téléthon
La pétition

Madame,


Nous sommes surpris de votre demande faite à Stéphanie, auteure de la pétition sur l’expérimentation des chiens financée par l’AFM Téléthon. Nous attendions un argumentaire,  pas une demande de  retrait de cette pétition sous peine de poursuites judiciaires.


De plus, sauf erreur de notre part, sans aucune mention des malades qui vous soutiennent lors de l’émission télévisée et vous font confiance. Simplement le fait que ça vous porte préjudice. Nous sommes très étonnés que vous ne mentionniez pas les enfants myopathes en attente de traitement.


 


Autre objet d’étonnement : Pourquoi ce courrier du docteur André Ménache, dont nous vous rappelons les termes ci-dessous, est-il resté sans  réponse :


"Madame,
Je vous contacte au nom d’Antidote Europe, un comité scientifique qui œuvre pour une meilleure prévention en matière de santé humaine et une recherche biomédicale fiable, non basée sur l’expérimentation animale.

Vu la mobilisation importante du grand public pour le Téléthon de l’AFM, il vous incombe de veiller à ce que les recherches subventionnées par les dons publics tiennent compte des connaissances les plus récentes mais également qu’elles se basent sur les preuves scientifiques les plus rigoureuses (en anglais « evidence-based medicine »).

Selon nos recherches dans la littérature scientifique, il s’avère que l’AFM subventionne des études précliniques sur des animaux (principalement des chiens de race Golden Retriever) dans le but de développer de nouveaux traitements pour les myopathies chez l’homme. Ci-dessous quelques exemples d’études subventionnées par l’AFM :

1. Une étude menée en 2014 utilisant 18 chiots de race Golden Retriever était censée démontrer le manque de toxicité d’un traitement en thérapie génique. Les chiots ont été suivis pendant trois mois et demi et tous ont été ensuite euthanasiés à l’exception de trois, euthanasiés bien avant la fin de l’étude pour des raisons de santé (non liées au traitement selon les auteurs) (1).

2. Un traitement expérimental mené en 2012 utilisant 7 chiots de race Golden Retriever. Deux des chiots sont morts à l’âge de 6 mois à cause d’une pneumonie aigue. Deux autres chiots sont morts à l’âge de 9 mois à cause d’une hémorragie pulmonaire (liée aux effets secondaires du traitement selon les auteurs) (2).

3. Encore une étude menée en 2014 impliquant 61 chiots de race Golden Retriever pour évaluer la présence de biomarqueurs sanguins liés à la mobilité. L’étude se focalisait sur la perte progressive de la marche des chiots durant cette période. Les auteurs ont constaté qu’un tiers des chiots étaient fortement handicapés à l’âge de 6 mois (3).

Dans l’optique d’une meilleure transparence à l’égard du public, ne serait-il pas opportun de préciser les informations pertinentes suivantes sur votre site :

1. Quelle proportion (et donc quel montant) de votre budget est allouée aux expériences sur les animaux ?

2. Pouvez-vous préciser combien d’animaux (et quelles espèces) ont été utilisés dans la dernière décennie d’études subventionnées par l’AFM ?

3. Pouvez-vous fournir des preuves scientifiques (références bibliographiques) en quoi les études animales subventionnées par l’AFM sont prédictives pour la myopathie chez l’homme ?

4. Quelle est l’instance au sein de l’AFM, et sa composition, en charge d’approuver une subvention pour une étude animale ?
Dans l’attente de votre réponse, Cordialement, Dr med vet André Ménache Directeur Antidote Europe".


 


Les demandes du docteur Ménache sont légitimes, ses questions pertinentes, et nous voulons avoir les réponses, d’autant que vous avez déclaré au journal Ouest France : 


. Non les chercheurs ne torturent pas les animaux 


 Qu’en est-il alors de ce qui précède ? Ces bébés golden retriever ont souffert, pour quel résultat final ?


Pourquoi menacer une jeune femme sensible à la souffrance des animaux de porter plainte contre elle, et laisser les comités scientifiques Pro Anima et Antidote Europe dénoncer l’expérimentation animale sans les mettre devant les tribunaux s’ils ont tort ?


Ils affirment que non seulement l’expérimentation sur les animaux ne fait pas avancer la science mais qu’elle la retarde. S’ils ont raison, qu’en est-il de l’usage que vous faites de l’argent qui vous est remis en toute confiance lors du Téléthon ?


 


Vous déclarez également, je vous cite :
"Il est temps que les autorités prennent la parole sur ce sujet !" 


Nous sommes entièrement d’accord avec vous. Mais pour ce faire, il doit y avoir débat entre les scientifiques qui défendent l’expérimentation animale, dont vous êtes, et ceux qui la dénoncent, affirmant que ces pratiques sont obsolètes et dangereuses pour l’humain. Enormément de demandes sont faites en ce sens car nos députés ont besoin de ce débat pour prendre position. Nous espérons qu’il aura lieu très prochainement. Exigez avec nous, qu’il en soit enfin débattu à l’Assemblée Nationale.

Nous attendons avec impatience votre réponse,


 


Cordialement Catherine Sibert


 

778 signatures
Signez avec votre email
Veuillez sélectionner une option
Merci pour votre mobilisation
Vous avez déjà signé cette pétition
Aidez l'auteur à atteindre la victoire :
Partagez cette pétition avec vos amis
Je signe avec un autre email
Ajouter un commentaire
Partagez la pétition avec vos amis :
84 commentaires
Muriel - Le 07/11/2017 à 10:52:21
L'expérimentation animale est obsolète et n'apporte malheureusement rien aux malades en attente de traitements
9
Le 07/11/2017 à 11:18:24
C est une honte. Je pense que quasi 100% de la population n est pas au courrant que leurs dons sert pour de l experimentation animale. Il faut que ca change
Evelyne
11
Pierrette - Le 07/11/2017 à 16:06:05
Il faut qu'il y ait une commission d'enquête prélude à un débat sur l'expérimentation animale à l'Assemblée Nationale. Si chaque signataire pouvait envoyer par courrier ou par mail cette lettre que j'ai trouvé sur le site ANTIDOTE EUROPE
Exemple de lettre
À l’attention de M. ou Mme ……., député(e) de …. (à compléter selon votre domicile)
En tant que député, vous pouvez déposer une proposition de résolution tendant à la création d’une commission
d’enquête parlementaire. Nous vous serions reconnaissants de demander la création d’une enquête parlementaire sur la
validité du « modèle animal » pour la recherche biomédicale et la toxicologie humaines et sur le rapport coût/bénéfice
de la recherche fondamentale impliquant l’utilisation d’animaux.
Cette demande s’appuie notamment sur les points suivants :
1. L’expérimentation animale représente un des plus grands malaises dans l’opinion publique : 68 % des citoyens
européens seraient opposés à la recherche utilisant des animaux pour mieux comprendre le fonctionnement du
vivant, selon un des plus grands sondages à ce propos commandé par la Commission européenne ; ce chiffre atteint
quasiment 100 % quand il s’agit en particulier de l’utilisation de primates.
2. Aucune espèce animale n’étant un modèle biologique fiable pour une autre, il s’avère que le « modèle animal » n’est
pas prédictif pour l’homme.
3. Des critiques de plus en plus nombreuses émergent au sein de la communauté scientifique quant à la pertinence du
« modèle animal » et à son application à la santé humaine.
4. La majorité (environ 80 %) des études menées en recherche fondamentale et préclinique n’est pas reproductible,
c’est-à-dire qu’une autre équipe de chercheurs (voire, parfois, la même équipe !) ne parvient pas à obtenir le même
résultat que lors de la même expérience réalisée une fois précédente. Il s’avère également que dans les universités
pratiquant l’expérimentation animale, la recherche fondamentale représente jusqu’à 90 % de l’ensemble des études
menées sur des animaux.
5. Alors que la directive européenne 2010/63/EU relative à la protection des animaux utilisés à des fins scientifiques
encourage le recours aux « méthodes alternatives » afin de réduire et de remplacer l’utilisation de ces animaux, ceci
n’est pas reflété dans les budgets consacrés à ces méthodes.

6. La composition des comités d’éthique censés valider les études sur animaux n’est pas équilibrée quant aux
représentants du grand public, voire également pour les représentants d’associations de protection animale. Il serait
temps de vérifier si le Code rural (Décret n° 2013-118 du 1er février 2013 relatif à la protection des animaux utilisés
à des fins scientifiques) est respecté au sein de toutes les institutions pratiquant l’expérimentation animale
concernant la composition équitable de chaque comité d’éthique.
7. Où sont les preuves en termes de rapport coût/bénéfice (souffrance animale versus progrès médical humain) que
l’expérimentation animale est positif ? Bien au contraire, les études approfondies démontrent que l’efficacité de ce
genre de recherche animale est dérisoire (0,004 % en l’occurrence).
Vous remerciant, Madame (ou Monsieur le Député) de votre intérêt porté à ma demande, je vous prie de croire, en ma parfaite considération.

Adhérente de L214 lors du vote de la loi FALORNI (pose des caméras dans les abattoirs) L214 nous avait demandé de faire un mail à des députés.Nous avons été 100 000 à le faire.
Je sais que personnellement je vais écrire à quelques députés pour leur demander cette commission d'enquête et un débat à l'Assemblée Nationale
D'ailleurs, sur le site d'ANTIDOTE EUROPE un livret répertoriant les associations "médicales" demandant des dons signalent les associations qui permettent ou non l'expérimentation animale.
Je pense que pour l'intérêt de tous les malades en attente de traitement nous devons savoir à quoi nous en tenir.
7
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs

Accueil Pétitions Pétitions animaux AFM TELETHON - EXPLICATIONS ET REPONSES AUX QUESTIONS