91 778 928 signatures sur MesOpinions.com

ABATTOIR de MAULEON et autres - NOUS SOMMES TOUS COUPABLES !!!

Sauvegarde en cours...
Pétition : ABATTOIR de MAULEON et autres - NOUS SOMMES TOUS COUPABLES   !!!
Par LES GAMELLES DU COEUR France - Association d'assistance aux animaux dans le besoin - 2 Bd Tzarewitch "B" - 06000 - NICE

Pétition adressée à Tous : hommes,femmes, adultes,adolescents, enfants, de FRANCE et d'ailleurs

Lundi dernier, 29 octobre 2017, soit deux ans et demi après les faits, le Tribunal correctionnel de PAU  a rendu son jugement dans le procès de l’Abattoir de MAULEON-LICHARRE dans les Pyrénées Atlantiques, un abattoir « bio » de veaux et d’agneaux « de lait », c’est à dire de bébés encore sous leur mère..., dans lequel une vidéo choc avait été tournée en caméra cachée par L214 en mars 2016, juste avant les fêtes de Pâques, grandes consommatrices du traditionnel « agneau pascal », avec des images difficilement soutenables d’animaux mal ou pas étourdis, de moutons et agneaux saignés sans avoir été étourdis, donc saignés en pleine conscience, d’un malheureux agneau écartelé vivant -et qui a cependant été « dégusté » le dimanche de Pâques, sur une table de fêtes, sans que ses consommateurs ne sachent qu’ils mangeaient non seulement un malheureux bébé arraché à sa mère et égorgé, mais ,pire encore, un malheureux agneau martyr qui avait été écartelé vivant dans une chaîne d’abattage, dans les pires souffrances, avant d’être finalement saigné, cela ayant été considéré comme « un accident » et donc non sanctionné par notre soi-disant « Justice ».

Cet abattoir « traite » 30.000 tonnes « de viande » par an et emploie 35 salariés.

Les peines prononcées ?

De simples amendes pour  « maltraitance sans nécessité » (parce qu’il pourrait donc y avoir de la « maltraitance nécessaire » ??? ), les actes de maltraitance subis par ces malheureux animaux n’ayant pas été considérés comme un délit car n’ayant pas été considérés comme des actes de cruauté
et de la prison avec sursis et des amendes minimes pour « tromperie  sur la nature, la qualité, l’origine ou la quantité de la viande », seul fait considéré comme un délit, passible de deux ans de prison et 30.000 Euros d’amende :

     - 6 mois de prison avec sursis et 180 Euros d’amendes pour le directeur d’alors de cet abattoir, Gérard CLEMENTE, aujourd’hui à la retraite
     - 20.000 Euros d’amendes pour l’abattoir
     - des amendes de 80 à 910 Euros pour les quatre salariés-abatteurs contre lesquels seule la maltraitance a été retenue, mais pas la cruauté qui seule est un délit.

Des peines dérisoires et NON DISSUASIVES.

Mais en réalité, NOUS SOMMES TOUS COUPABLES, NOUS LES CONSOMMATEURS, qui sommes les COMMANDITAIRES de ces assassinats d’animaux innocents qui voulaient VIVRE et non pas mourir pour être mangés.

Je dis « nous » car j’ai fait moi aussi partie de ces consommateurs, ainsi que ma Mère, qui était pourtant si bonne ! Oui, j’aimais le saucisson, le pâté et le boudin blanc, le poulet..., le fromage, la sole...
Oui, moi aussi j’ai été inconsciente, POURQUOI ?, COMMENT  surtout ?
Jusqu’à ce que le déclic, ENFIN, se produise et que je réalise  l’horreur de ce que je faisais  et commence par ne plus manger de mammifères, sauf, paradoxe, de la charcuterie, qui n’a pas l’air ni la consistance de ce qu’elle est, mais encore aussi des poulets  élevés en liberté », plus vite abattus que des mammifères, puis plus aucun produit d’origine animale, les derniers que j’ai supprimés étant les poissons et  les produits laitiers, et les œufs, même de « poules élevées en liberté » car elles terminent toutes, elles aussi, leur courte vie suspendues vivantes par les pattes à des crochets dans les « chaînes d’abattage. Les seuls œufs que je consomme encore sont des œufs de poules de particuliers et ceux de mes deux cailles  ... Prenez-en chez vous, même si vous vivez, comme moi en appartement. Non seulement elles vous donneront leurs délicieux petits œufs, un par jour en moyenne, mais vous verrez comme elles sont attachantes, affectueuses, vous feront la fête... Un vrai bonheur !

Car le vrai problème est là : notre MANQUE DE CONSCIENCE de ce que nous faisons en mangeant de la viande, de la charcuterie, du poisson et tous les autres produits d’origine animale.

Par quelle aberration de l’esprit ce manque de conscience ? Car nous savons tous ce qu’est un bœuf, un mouton, un cochon, un poulet, un poisson, un crabe, un escargot, etc...Des ANIMAUX que nous avons tous déjà vus VIVANTS, que nous avons tous, un jour ou l’autre, touchés, caressés, que nous avons eu comme peluches pendant notre enfance.

Vous le constatez : nous ne pouvons faire confiance ni à “la Justice”, ni aux politiques (voir la récente loi Agriculture et Alimentation, dans laquelle ont été supprimés  tous les amendements demandant des mesures pour diminuer les souffrances des animaux “de boucherie” de leur naissance à leur mise à mort dans ces lieux abominables que sont les abattoirs, TOUS les abattoirs, même ceux qui fonctionneraient “normalement” car, comme l’a très justement  dit l’avocat des abatteurs de MAULEON condamnés, Maître Antoine TUGAS,

" je me pose la question de savoir où, à quelque endroit du monde, il puisse y avoir des images d’abattage d’animaux qui sont soutenables.

Même dans les fermes familiales : regardez le film ‘Une hirondelle a fait le printemps’ pour vous en convaincre. Ce sont ses images qui m’ont fait stopper net ma consommation de charcuterie : je ne pourrais plus avaler et encore moins apprécier un morceau de saucisson sans avoir devant les yeux et sans entendre ce cochon qui y est égorgé dans une petite ferme de l’arrière pays du sud-est de la France.

La solution, la seule vraie solution, nous la détenons, chacun, chacune, individuellement ; elle est de notre seule responsabilité individuelle et pour la mettre en pratique, nous ne sommes tributaires de personne d’autre que nous-même, LA seule solution à la souffrance des animaux ‘de boucherie’, c’est que nous n’achetions plus aucun produit d’origine animale.

Nous sommes nombreux et nombreuses à l’avoir déjà fait, et nous en portons très bien, physiquement ET MORALEMENT.

Alors, si vous aimez vraiment les animaux, tous les animaux et pas seulement vos animaux de compagnie, FAITES COMME NOUS ! N’ACHETEZ et NE MANGEZ PLUS AUCUN PRODUIT D’ORIGINE ANIMALE.

Vous le verrez, ce n’est pas si difficile à faire et quelle récompense que de savoir que l’on ne participe plus à la souffrance et à l’holocauste de ces malheureux animaux, que l’on n’en est plus, soi-même, aussi, coupable !

Nicole BAUDET
Vice-Président co-fondateur de l’Association d’assistance aux animaux dans le besoin.
‘LES GAMELLES DU CŒUR-FRANCE’- 2 Bd Tzarewitch ‘B’- 06000 - NICE  - FRANCE
lesgamellesducoeur.fr @orange.fr

[photos La République des Pyrénées]

” Quand vous voyez ce qu’il se passe dans un abattoir, ça coupe l’envie de manger de la viande. »  Franz-Olivier GIESBERT

La vue d’un morceau de viande ou de poisson ne devrait pas vous mettre l’eau à la bouche, mais LES LARMES AUX YEUX.                       

26.190 signatures
  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook
Partagez la pétition avec vos amis :

Vous pourriez soutenir aussi

Lancer votre pétition

Lancer ma pétition

Lancez votre pétition pour faire bouger les choses Je lance ma pétition