Se connecter
Logo MesOpinions.com
Accueil Pétitions Sondages Victoires Nous soutenir Lancer une pétition
Pétition

Non à l'abattage du loup dans la Meuse

Pétition : Non à l'abattage du loup dans la Meuse Pétition

Non à l'abattage du loup dans la Meuse

Victoire de la pétition
14.010 signatures
Aidez d’autres auteurs à atteindre la victoire grâce à un accompagnement personnalisé Je soutiens MesOpinions
Auteur :
Auteur(s) :
Citoyen de France
Destinataire(s) :
Madame Isabelle DILHAC, Préfète de la Meuse, Association FERUS
Victoire
La pétition
Actualité(s)
Le juge des référés du Tribunal administratif de Nancy a suspendu l'arrêté préfectoral du 28 août 2014 autorisant le tir de prélèvement d'un loup dans la Meuse au motif qu'il n'était pas constaté une récurrence des dégâts d'une année sur l'autre, que les tirs de défense s'étaient montrés efficaces sur l'ensemble des élevages qui en ont bénéficié, à l'exception d'un seul troupeau, lequel n'a pas subi de dommages importants (au sens de la loi), et que les mesures de protection n'avaient pas complètement été mises en place, que les difficultés financières des éleveurs ne justifient pas le tir de prélèvement d'un loup.

VICTOIRE :  Non à l'abattage du loup dans la Meuse !

VICTOIRE DE LA PÉTITION !

Le juge des référés du Tribunal administratif de Nancy a suspendu l'arrêté préfectoral du 28 août 2014 autorisant le tir de prélèvement d'un loup dans la Meuse au motif qu'il n'était pas constaté une récurrence des dégâts d'une année sur l'autre, que les tirs de défense s'étaient montrés efficaces sur l'ensemble des élevages qui en ont bénéficié, à l'exception d'un seul troupeau, lequel n'a pas subi de dommages importants (au sens de la loi), et que les mesures de protection n'avaient pas complètement été mises en place, que les difficultés financières des éleveurs ne justifient pas le tir de prélèvement d'un loup.

17/09/2014


-----------------------------------------------------------------------------------------

Madame Isabelle DILHAC, Préfète de la Meuse

Le 27 août 2014 vous avez communiqué aux médias votre décision à l'égard du loup dans la Meuse qui selon vous aurait tué plusieurs animaux lors de 34 attaques ce qui porte à 139 le nombre de victimes (1 bovin et 138 ovins) depuis octobre 2013.

Or, après avoir écouté les plaintes de quelques éleveurs mécontents, vous avez annoncé de nouvelles mesures afin d œuvrer contre ce loup à savoir d’autoriser le tir de prélèvement, qui constitue le dernier palier de l’arrêté du 15 mai 2013.

Nous nous demandons si cette décision a bien été prise avec toutes les précautions d'usage, notamment en allant à la rencontre des experts et des associations connaissant parfaitement cet animal, et d'avoir fait de longues recherches sur les alternatives possibles à cette décision si extrême.

Il est inadmissible de prendre de telles décisions, au vu des efforts déployés par des organismes compétents luttant pour la réinsertion des loups sur nos terres, pour des raisons qui ne sont que pécuniaires. Les associations se battent pour que les éleveurs aient accès à leurs compétences en matière de protection des troupeaux (patous, éco bénévoles,...)

Au vu de cette décision plus qu'extrême :

1) Est-il vraiment éthique, d'abattre une espèce en voie de disparition?

Il est important de rappeler que le loup est protégé en France par la convention de Berne, transcrite dans le droit français de 1989. C'est une espèce prioritaire et protégée sur notre territoire par l'arrêté ministériel du 22 juillet 1993.

De plus, le loup est un régulateur de la dynamique de plusieurs populations animales.
Quelle mesure sera appliquée pour ces espèces une fois le loup chassé de nos terres?
Prendrons - nous encore la décision de tuer?

2) Ne serait-il pas exemplaire / évident / pertinent, d'utiliser des moyens pour aider les éleveurs à mieux protéger leur troupeau?

De nombreuses études permettent de prouver que de meilleurs moyens de garde de troupeaux amoindrissent considérablement le nombre de bêtes attaquées. Il serait donc judicieux de rassembler les moyens mis à disposition pour aider les éleveurs dans une meilleure protection, et non dans l'achat de matériel visant à tuer.

Un exemple concret ? Aller à la rencontre d'un de ces organismes, comme l'action de Pastoraloup, qui aide les éleveurs dans la surveillance de leurs troupeaux.

Des actions, il y en a. Des solutions aussi.

L'important n'est pas de choisir la plus facile, mais bien la plus responsable.

Nous vous demandons donc, de suspendre votre décision, pour trouver une solution non barbare à ce problème, au nom de l’Ethique, du respect de la nature, des habitants soucieux de leur terre et des organisations se battant tous les jours pour protéger notre environnement.

Nous citoyens de France refusons que l'Homme détruise encore un peu plus cette terre dont il n'est pas propriétaire a des fins purement « commerciales ». L'Homme est un habitant sur cette terre qu'il doit partager avec plusieurs espèces animales, l'Homme ne peut pas sortir les armes dès qu'il n'a plus la maîtrise du terrain.

Veuillez agréer Madame la préfète nos respectueuses salutations.
Victoire de la pétition
14.010 signatures
Aidez d’autres auteurs à atteindre la victoire grâce à un accompagnement personnalisé Je soutiens MesOpinions
- Actualité(s) de la pétition -
1.252 commentaires
Aude - Le 03/09/2014 à 18:34:33
Ras le bol de tout ces meurtres!
4
Sabrina - Le 03/09/2014 à 18:50:11
parce que c'est inadmissible
4
Le 03/09/2014 à 19:53:28
Parce que c'est une espèce protégée et qu'elle a le droit de vivre en paix
3
Voir tous les commentaires
- Pétitions -

Les pétitions soutenues par d'autres utilisateurs