37 206 435 personnes agissent sur MesOpinions.com

Suivez-nous !

Pétition - Sports

Pétition : Dans l'espoir d'un renouveau du FCGB !

Signez la pétition

Déjà 4.263 signatures

    Partager avec vos amis Facebook

Signez la pétition
Sauvegarde en cours...

Dans l'espoir d'un renouveau du FCGB !

Auteur : Christian ALVAREZ

Créé le 03/09/2013  

Mise à jour de la pétition

À l'attention : de la Direction Générale du Football Club des Girondins de Bordeaux

A Messieurs les Actionnaires, Président, Président Délégué et à qui de droit au sein du Football Club des Girondins de Bordeaux,


Nous sommes des milliers de supporters du Football Club des GIRONDINS DE BORDEAUX en France et dans le monde. Il est et restera à jamais NOTRE club. Nous y sommes viscéralement attachés. Plus qu'une passion, un blason gravé dans nos cœurs.


Aujourd'hui nous estimons collectivement qu'il est de notre devoir de réagir. En effet, la situation est suffisamment grave pour que nous décidions d'une mobilisation de masse. Pour expliquer cette réaction et nos motivations, trois axes principaux d'analyses se dégagent : la Direction, la gestion sportive, l'image médiatique :

1 - L'image médiatique
L'image du club s'est largement dégradée au fil des ans depuis trop longtemps déjà. Jusqu'à être moqué aujourd'hui. L'épisode heureux du dernier titre de Champions de 2009 ne faisant pas illusion. La couverture médiatique est devenue presque nulle, sinon négative. Ce qui est très dommageable dans une époque où la représentation symbolique et visuelle compte tant. Et ce constat est d'autant plus inquiétant que Les Girondins, comme tout grand club, ont longtemps disposés d'une réelle notoriété, souvent enviée, non seulement au plan national mais aussi européen. Les récents événements et autres mauvais résultats sportifs ont largement accéléré ce phénomène d'ostracisme et d'oubli progressif. Et cela est un vrai paradoxe si l'on songe aux propriétaires du club, pourtant professionnels dans le domaine audiovisuel... Il nous apparaît indispensable de mettre un terme au plus vite à cette situation, sans quoi le club risque bien, non seulement de perdre toute attractivité aux yeux des joueurs, mais aussi de décourager l'enthousiasme du gros de ses supporters. L'ambition fait cruellement défaut. Voilà le maître mot. L'ambition...

2 – La gestion sportive
Pour les joueurs, c'est évident, la motivation et l'envie ne sont plus là. De toute façon il faut qu'ils sachent très clairement qu'à quelques exceptions près, ils ne répondent absolument pas aux attentes ni aux exigences de résultats d'un club de haut niveau. Ils nous font honte trop souvent. Quelles sont les raisons de cet état de perdition collective ? Sans rentrer dans le détail, disons que les prolongations de contrats de longue durée et à prix d'or depuis quelques années déjà, pour des joueurs plus que moyens dans leurs performances, laissent songeur. Aussi il semble que certains se laissent désormais vivre à un train de sénateur et c'est inadmissible dans un club professionnel de haut niveau. De fait la masse salariale plus que conséquente pour des joueurs invendables, au vue des performances et des aptitudes, étouffe l'essor économique du club qui s'asphyxie peu à peu, pour finir par vivre en semi-autarcie. Le refus obstiné de l'actionnaire majoritaire d'investir en vue du renouvellement du groupe professionnels ne fait qu'amplifier malheureusement les effets pervers de ce cercle vicieux.

3 – La Direction
Une bonne gestion suppose réflexion et anticipation. Tous les professionnels du microcosme du football ont noté des défaillances plus que dommageables pour l'équilibre financier et sportif du club : des recrutements farfelus de joueurs, un manque de vision sur leur valeur sportive et marchande, induisant un manque à gagner à la revente (voire avec une moins-value ou même un départ pour « zéro euros »)...etc...


Plus grave peut-être, le Président et l'actionnaire majoritaire propriétaire du club se sont récemment fourvoyés à faire officiellement des promesses non suivies d'effet aux représentants des collectifs de supporters du club. De fait il existe désormais une crise de confiance qui éloigne encore davantage les dirigeants des supporters. Cette situation semble irrévocable désormais. Trop de promesses et de mensonges répétés qui sont autant d'insultes pour chacun d'entre nous. D'autre part il apparaît de plus en plus nécessaire de rajeunir l'équipe dirigeante et les idées qui vont avec. Il est indispensable d' insuffler une nouvelle énergie dans ce club moribond. C'est une nécessité absolue. Et cela suppose le départ du Président en place. A ce titre il serait utile de rappeler à l'actuel Président, fut-il bénévole (?), que le club des Girondins n'est pas une charge notariale transmissible en famille. Il n'est pas propriétaire du club et il n'est pas davantage seul dépositaire de son avenir.


Le club appartiendra pour toujours à ses supporters. Dans le même ordre d'idée, il est à noter que les récentes déclarations pour le moins arrogantes et condescendantes de l'actionnaire majoritaire telles « On n'est pas les Quatariens du Sud-Ouest » (Source : journal L'Equipe ) n'ont pas contribué à apaiser les ressentiments à ce propos. Il faut savoir que personne n'a contraint l'actuel actionnaire à devenir propriétaire, et que ce n'est certainement pas là un acte de philanthropie de sa part. Le club existait avant et continuera à exister après. Que ce soit dit. Pour conclure, notre club bien aimé du F.C. GIRONDINS DE BORDEAUX est arrivé à une étape décisive de son existence et qui déterminera sous peu son avenir. Des décisions radicales, courageuses et structurelles profondes sont attendues, que ce soit de la part de l'actionnaire majoritaire ou bien d'autres investisseurs plus concernés.


Il faut trancher très vite et faire preuve d'autorité. Nous tous supporters sommes légitimes pour exiger que les choses évoluent vite. Le temps de l'analyse est passé. Place aux actions décisives et salvatrices. Notamment, suite aux récentes déconvenues tristement accumulées ces dernières années, un changement de Président tout autant qu'une nouvelle politique sportive et d'autres attitudes, plus responsables, sont réclamés par le peuple des supporters Girondins. Sous peine de crisper un peu plus les positions déjà passablement tendues entre les deux parties si rien n'était fait rapidement. Cette pétition est destinée à toutes les formes de pouvoir influentes et disposées à soutenir le club, structurellement et financièrement. Pour lui donner l'opportunité d'une réaction, d'un ultime sursaut de conscience, afin que le F.C. GIRONDINS DE BORDEAUX soit promis à un avenir dont nous souhaitons tous qu'il soit heureux, comblé de titres et non pas lourd de regrets pour ne pas avoir su réagir à temps. Dans l'intérêt de la ville de Bordeaux, plus largement de la région et, il faut le dire, de la France du football qui risque de voir un autre de ses clubs historiques disparaître.


Si cette pétition, ce cri d'amour pour notre club, devait rester lettre morte, il est certain désormais que les dirigeants du club seraient tenus pour seuls responsables de sa déchéance. Les joueurs n'étant que le symbole d'une gestion délétère. Si le ridicule ne tue pas, il fait de très nombreux blessés dans nos rangs de supporters. Dans l'indifférence la plus totale des joueurs et des dirigeants semble-t' il. Cette situation doit cesser immédiatement. Le temps des excuses est terminé. Il est impérieux désormais de réagir avant que notre club ne suive les traces d'autres grands clubs du Passé, désormais presque oubliés. Souhaitant que ce courrier retienne votre attention, je vous prie d'agréer,


Messieurs, l'expression de mes respectueuses salutations.


Christian ALVAREZ, un fidèle supporter, infiniment triste