Rejoignez-nous sur Facebook Rejoignez-nous sur Twitter Rejoignez-nous sur Google +

15 075 107 personnes participent aux mobilisations sur MesOpinions.com

Pétition - Social

Facebook Twitter Google Plus

Pétition : rebellez vous

Signez la pétition

Déjà 24 Signatures

Signez la pétition
  13  Partager sur facebook
Sauvegarde en cours...

Vous rencontrez un problème pour signer ? Contactez nous ici

rebellez vous

Auteur : straponus

Créé le 04/03/2013

À l'attention : Ceux et Celles fatiguées par le pouvoir de l'argent

Merci à tous ceux et celles, qui ont donné leur vie, verser leur sang, à l'époque de Germinal, combien de personnes, ne sont pas ignorantes, à savoir cette caisse d'assurance maladie créée déjà à l'époque, et qui s'en va en lambeaux.

Combien de personnes n'ignorent pas à ce jour, que nos mutuelles, découlent d'un long rapport de force, face à ces tauliers de l'époque qui méprisaient ces pauvres mineurs.

Rebellons nous, avant que ces crevards du gouvernement nous mangent la laine sur le dos.
A quand une grève générale?

A quand? je vous le demande, l’accès aux comptes pour les salaries de chaque entreprise de France, de ses actionnaires, qui nous pressent chaque jour un peu plus, à nous stresser, pour faire du chiffre, arborer leur classement d'une prime annuelle de 100 fois votre salaire?


A bon entendeur

Signez la pétition Voir toutes les signatures
Signez avec facebook
  • Annette

    Le 08/04/2013 à 20:10:22

    MARRE DE LA MAGOUILLE EN TOUT GENRE. LA VERITE DOIT ETRE MISE A NUE ! ET CE POUR TOUS. LA POLITIQUE AUJOURD'HUI ? DE LA MERDE !

  • Corinne

    Le 10/03/2013 à 16:35:23

    C.est absolument scandaleux

  • Annie

    Le 08/03/2013 à 11:48:38

    Toute ma gratitude pour ce texte vrai, cette révolte o combien légitime. Je suis originaire du Nord, (près de Roubaix). Où se déroule le Germinal de notre grand Emile Zola ? Dans ma région. Et comme vous, je salue l'histoire du courage de nos mineurs, de ces familles d'ouvriers, d'où je suis issue, mais qui avaient la rage au ventre, le courage de combattre. Comment avons-nous pu laisser autant de massacres s'installer dans ce pays de France, nous laisser amputer de tant d'acquis, à la sueur-et larmes- de nos parents, grands-parents, au coeur des luttes pour offrir une vie meilleure à leurs propres enfants ? Mais que faudra-t-il pour sortir les gens de cette anesthésie collective, par peur de tout ? Ont-ils eu peur, tous ces courageux de ma région ? Dont mon papa, mort en 1991, père de 8 enfants, ma pauvre maman n'ayant même pas le nécessaire à la maison pour nous élever ?... Papa a fait les grèves de 1936. Manqué de peu d'être tué, arrêté par les allemands, via son engagement politique. Jamais il n'aurait cessé, auprès de ses amis. Jamais on ne l'aurait "acheté", il n'aurait jamais demandé la moindre aumône, malgré une misère noire. Je suis effarée des abominations qui se passent depuis plus de 15 ans dans ce pays. C'est la journée de la femme. Je tiens à dire que les violences ne sont pas que physiques. Je vis avec très peu de ressources, seule, depuis la mort de mon mari, il y a 14 ans. Que tout le monde sache le mépris, l'indifférence, les humiliations récurrentes et odieuses, qui font mon quotidien. Je fais partie des invisibles. Attention, une invisible écoeurée MAIS PAS ENCORE MUSELEE, en dépit de toutes les injustices malfaisantes, honteuses, que j'endure sans aucun écho, sans réaction, sans défense de personne, cela, à répétitions. Je ne me pose pas en victime : je sais qu'il en est ainsi, pour des milliers comme moi. Sauf que la patrie des droits de l'homme, porte, décidément, bien son nom.
    Tous mes encouragements, dans votre combat. Puisse-t-il enfin rév

  • René Fabri

    Le 07/03/2013 à 08:29:50

    Cette pétition est nulle. Les arguments vont dans toutes les directions. On n'y comprend rien. Quelle solution vous proposez pour l'assurance maladie, les mutuelles, les gros salaires ? Rien du tout. Vous n'êtes que négatif, destructeur. Si on vous suit, on va tout droit à l'âge de pierre. Il faut construire. Il faut avancer. Mais pour cela il faut réfléchir et proposer des solutions réalistes. Par exemple, le problème actuelle de la sécurité sociale est simplement qu'il y a trop de remboursements et pas assez de cotisation. Vous voulez diminuer les dépenses ou augmenter les recettes ? D'après vos arguments, vous ne voulez faire ni l'un ni l'autre, vous voulez juste pleurer comme un enfant.

  • Anne

    Le 05/03/2013 à 20:15:50

    supprimons l'A.M.E qui coute très cher!