54 406 674 personnes agissent sur MesOpinions.com

Suivez-nous !

Pétition - Social

Pétition : Maintien des formations Cap ébéniste et marqueteur au sein des cours municipaux d’adultes de la ville de Paris

Signez la pétition

Déjà 1.340 signatures

    Partager avec vos amis Facebook

Signez la pétition
Sauvegarde en cours...

Maintien des formations Cap ébéniste et marqueteur au sein des cours municipaux d’adultes de la ville de Paris

Auteur : Les enseignants des formations CAP ébéniste et CAP marqueteur

Créé le 27/05/2015  

Mise à jour de la pétition

À l'attention : de la Maire de Paris et de ses adjoints, de la direction des Affaires scolaires de Paris, de la direction des cours municipaux d’adultes

La direction des Cours Municipaux d’Adultes de la Ville de Paris a pris la décision de fermer le recrutement à la rentrée prochaine pour les formations au CAP ébéniste et CAP marqueteur.


Ces formations ne doivent pas disparaître !


Elles sont reconnues, tant dans le milieu professionnel, que dans le public :
*Elles répondent à une très forte demande 
*Les effectifs de fonctionnement sont importants
*Les candidats renouvellent sur plusieurs années leur demande lorsqu’ils sont sur liste d’attente.


Au cours de dizaines d’années d’existence, ces formations ont su s’adapter aux demandes des élus de la Ville de Paris :
*Elles sont effectivement diplômantes.
*Elles sont effectivement des formations d’insertion :
- Les anciens auditeurs sont nombreux, qui ont pu réaliser leur projet, soit en s’insérant dans des entreprises artisanales, en lançant une activité d’auto-entrepreneur, ou en créant des entreprises
*Elles constituent effectivement une réelle opportunité de promotion sociale :
- Ce service offert aux parisiens permet à un public nombreux un accès aux métiers d’art.
- Les horaires des formations permettent à des travailleurs précaires d’accéder à un premier diplôme reconnu dans ces métiers.


Nous demandons à la Mairie de Paris, de ne pas renier la politique pour laquelle elle a été élue.


Maintenir ces formations, c’est continuer à :
-Promouvoir et soutenir les métiers d’art
-Mener une réelle politique d’insertion sociale
-Assurer un véritable service public aux parisiens, en particulier aux plus précaires ou en reconversion professionnelle.