44 654 781 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Santé

Signez la pétition

Déjà 3.880 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Le diabète, cause nationale en 2018 !

Le diabète, cause nationale en 2018 !

Auteur : ADVIE 06

Créé le 03/01/2017  

À l'attention : du Premier Ministre M. Cazeneuve et du prochain.

La Grande Cause nationale est un agrément attribué par concours public chaque année depuis 1977, par le Premier ministre français, à un organisme à but non lucratif ou un collectif d'associations.

Il leur permet, tout au long de l'année, d'organiser des campagnes de générosité publique et de diffuser gratuitement des messages sur les sociétés publiques de télévision et de radio.

En 2017, attention, il ne s'agit pas de jalousie, ni de polémique, mais il serait peut-être temps de penser à cette maladie, lorsque l'on connaît certains chiffres qui ne font que grimper.
Pour le cancer c'est fait.

Militons pour qu'en 2018 le diabète devienne la cause nationale, qui été refusée par François Hollande, lors de son mandat. Posons la question aux candidats, unissons nos efforts (les associations).
Plus nous serons nombreux à signer cette pétition et plus nous aurons de poids dans cette campagne électorale.
Dès 10.000 signatures, ADVIE 06 interpellera chaque candidat par l'envoi d'un courrier, par les réseaux sociaux et autres moyens de se faire entendre, nous les diabétiques, sans distinction de classement (type 1 ou 2). A signaler que je trouve indécent pour les DID cette situation envers les médias où le diabète de type 2 à toujours la '' vedette '' Il faut faire évoluer les mentalités, cette reconnaissance du diabète doit permettre de le faire.

La toute petite association ADVIE 06, va se rapprocher des élus, des maires, des députés et autres qui, soucieux de la PRESIDENTIELLE, vont se faire un plaisir de nous répondre.

Les petites rivières amenant aux grands fleuves.
Nous lançons une pétition dans ce sens.

Merci par avance de la signer, surtout si vous faites partie des personnes ayant un lien avec ce véritable cancer, que les médecins n'osent pas nommer car ils ne veulent pas nous effrayer.

A la place de prendre le souci au départ, ils commencent à nous donner des médicaments par prévention au cholestérol.

Ensuite on passe aux PDS, pour finir par surveiller la créatinine. A un moment, on se trouve devant le fait accompli : " Madame, Monsieur, vous êtes diabétique. "

Savez-vous comment les lobbys pharmaceutiques écrivent les notices sur les effets indésirables ? En prenant en compte les courriers qu'ils reçoivent des patients, tout simplement. Selon les chiffres du CEED, en France il y a 500 à 800 000 diabétiques qui s'ignorent, et dans le Monde 175 millions de personnes ne sont pas diagnostiquées.

Le diabète est un facteur de destruction irréversible de la santé :
- 1ère cause d’amputation (hors accidents) avec 8.000 cas par an en France
- 5 à 10 % des diabétiques sont ou seront amputés de l’orteil, du pied ou de la jambe.
- 2ème cause d’accidents cardio-vasculaires
- 25% des cas de maladies détruisant les reins lui sont imputables.
- 1ère cause de cécité après 65 ans, plus de 1000 cas par an.
- 2% des diabétiques sont aveugles.

Dans le Monde, la majorité des personnes atteintes du diabète ont entre 40 et 59 ans. UNE PERSONNE SUR DOUZE est atteinte du diabète. Chiffres donnés par le Centre Européen d'Etude du Diabète (CEED) 

On ne peut pas parler du diabète sans évoquer l'insuline, véritable '' boulet '' du diabétique.
Chez le diabétique de type 1 ou insulinodépendant, le pancréas ne produit pas d’insuline. C’est pourquoi, elle doit s’injecter de l’insuline plusieurs fois par jour afin d’imiter le fonctionnement normal du pancréas.
Chez le diabétique de type 2, le pancréas produit encore de l’insuline, mais celle-ci n’est pas bien utilisée par le corps. La personne a donc souvent besoin de médication antidiabétique, en plus de devoir s'injecter l'insuline.  
                           
Revenons quelques instants sur le diabète de type 1.
Il se caractérise par une destruction auto-immune de plus de 90% des cellules béta, productrices de l’insuline*, provoquant une carence insulinique totale ou partielle, à l’origine de symptômes cliniques (soif intense, amaigrissement, fatigue et augmentation du volume urinaire). * L’insuline, dont l’existence a été découverte en 1921, est une hormone vitale, indispensable à la construction des cellules et à leur fonctionnement. Cette destruction est la conséquence à la fois de facteurs génétiques de susceptibilité et de facteurs environnementaux déclenchant. Le diabète de type 1 touche environ 6% de la population diabétique et principalement une population relativement jeune.

D’après les estimations de la Fédération Internationale du Diabète, à l’échelle mondiale, 70 000 enfants de moins de 15 ans développent un diabète de type 1 chaque année. L’âge de déclenchement de la maladie est parallèlement en train de se décaler vers une population encore plus jeune, notamment vers les enfants âgés de moins de 5 ans.

20 ans de diabète équivaut à 3 injections plus 3 contrôles de glycémie/jour au minimum, soit 45 000 piqûres. D'autres chiffres plus alarmants : l'Organisation mondiale de la santé (OMS) lance un appel. Le rapport réalisé par l'institution révèle que le nombre de diabétiques a fortement augmenté ces 35 dernières années.

Le nombre d'adultes souffrant de la maladie chronique est passé de 108 millions en 1980 à 422 millions en 2014, soit 8,5% de la population  L'organisation appelle à une action mondiale et à l'amélioration de l'accès aux soins. Selon le Diabetes Atlas, 1 personne meurt du diabète toutes les 6 secondes dans le monde. En 2012, la maladie a tué 1,5 million de personnes dans le monde, auxquels il faut ajouter 2,2 millions de décès causés par des maladies liées au diabète, ce qui fait un total de 3,7 millions de décès. Sur ces 3,7 millions de décès, 43% surviennent avant l'âge de 70 ans.

L'OMS indique que cette progression fulgurante s'explique «par les habitudes alimentaires des gens et leur mode de vie».

 La Fédération Internationale du Diabète prévoit 642 millions de diabétiques d'ici 2040 avec de grandes disparités géographiques.

Ces chiffres font peur, la maladie coûte chère à notre Sécurité Sociale quand on parle du rein et de ses diverses conséquences. (Source Mélanie Faure, Publié le 06/04/2016 sur Facebook).

Nous pourrions continuer à vous abreuver de chiffres, mais nous allons en rester là en vous demandant de signer cette pétition, d'être à nos côtés pour cette grande et noble cause. Vous pouvez continuer à vous informer sur le diabète, à aller plus loin dans la réflexion et après VOS investigations je suis certain que vous retournerez vers nous et que vous signerez la pétition. Merci à tous.
André, Président de l'association ADVIE 06