55 946 939 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Politique

Signez la pétition

Déjà 43 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Le République En Marche, la démocratie représentative et participative

Le République En Marche, la démocratie représentative et participative

Auteur : Wolfmann

Créé le 14/07/2017  

À l'attention : des citoyens français

Mobilisons-nous pour que le mouvement "La république En Marche, LREM" soit plus vivant, plus démocratique, plus représentatif, plus inclusif, plus transparent.

Que le renouvellement des idées progressistes et des pratiques politiques soit son ADN.

« La République En Marche ! » souhaite incarner en France, le changement des idées et des pratiques politiques. Une belle idée qui sera gravée dans le marbre de l'histoire de France, à la seule condition que les statuts fondateurs du mouvement soient moderne, inclusif et démocratique

Notre enthousiasme chaleureux a été "refroidi" lors de la convention du 08 juillet 2017, par la présentation du préambule des statuts rédigés pour le 16 juillet 2017 et mis au vote du 23/07 au 30 juillet 2017.



La composition des instances dirigeantes du mouvement est franchement non-démocratique et non-représentative des adhérents. D'un côté, la direction du mouvement vante les mérites de "la participation citoyenne à un mouvement politique moderne et ouvert dont les adhérents contribuent activement au fonctionnement et à l’effort de réflexion" et de l'autre, elle "verrouille" les instances de direction du mouvement empêchant tout renouvellement des cadres.

Voici la proposition actuelle des instances du mouvement LREM présentée lors de la convention du 08 Juillet 2017:

Les instances de La République En Marche donnent une place centrale aux adhérents, à la société civile et à la représentation des territoire. La République En Marche veut remettre les projecteurs sur tous les initiatives collectives.

* La Convention réunit l’ensemble des adhérents de la République En Marche.

* Le Conseil constitue le parlement de La République En Marche. Il regroupe l’ensemble des parlementaires, des représentants des territoires (80%) ainsi que, pour 20 % de ses membres des adhérents tirés au sort. La composition du Conseil permet une représentation de toutes les sensibilités. Le Conseil détermine les principales orientations politiques du mouvement. Il désigne les délégués généraux. Il contrôle l’action du bureau exécutif et  des délégués généraux. Il élit en son sein 20 membres qui siègeront au bureau exécutif. Il statue sur les modalités de désignation et d’investiture du candidat du mouvement aux élections et à la présidence de la République.

* Le bureau exécutif, resserré et paritaire, composé d’une trentaine de personnes, constitue l’organe exécutif du mouvement. Aux côtés des délégués généraux, il assure la conduite et l’animation du mouvement. Le bureau exécutif est composé des délégués générauxdu trésorier national, de vingt membres élus par le Conseil et de dix membres désignés issus de la société civile désignés par les vingt membres élus. Le bureau exécutif veille au respect des orientations décidées par la Convention et le Conseil. Il désigne, avant chaque échéance électorale nationale, une commission d’investiture.

* Les délégués généraux sont les dirigeants de La République En Marche. Ils sont élus par le Conseil pour un mandat de trois ans, dans la limite de deux mandats. Le ou les délégués généraux assurent l’exécution des décisions. Ils sont responsables de l’animation de la vie politique et intellectuelle du mouvement.

* Des délégués nationaux issus pour moitié de la société civile, et désignés en son sein par le bureau exécutif, sont chargés d’animer le débat sur les thématiques dont ils ont la charge.

* Afin d’assurer une gouvernance transparente, sont par ailleurs instaurés un comité d’éthique et une commission des conflits.

Au regard de la composition du Conseil National LREM, nous constatons que les adhérents occupent seulement 20% des sièges (autant dire qu'ils ont un rôle de "figurants" alors qu'ils représentent plus de 375 000 personnes). En revanche, les élus et les membres dirigeants, quant à eux, raflent 80% des sièges (alors qu'ils représentent probablemnt moins de 1000 personnes).


 


De plus, tous les membres des instances dirigeantes du mouvements (le Bureau Exécutif, les commissions de conflits et d'investiture, le comité d'éthique, les délégués généraux/nationaux et  les référents territoriaux) sont désignés/nommés pour des mandats fixes d'au moins 3 ans, renouvelables.



Est-ce que cette répartition est démocratique, représentative, inclusive, collaborative, moderne des adhérents et militants LREM ? 

De nombreux français ont exprimé leur envie d'un renouvellement de notre système politique et de ses pratiques. Ils l'ont montré au travers de leurs votes aux élections présidentielle et législative.


 


Rédiger des statuts moderne et démocratique appuiera avec force cette volonté de changement des pratiques politiques et du renouveau des personnes et des idées.

Nous souhaitons donc que le projet de rédaction des statuts soit reporté afin d'en discuter le contenu de manières sereine, objective et bienveillante.

Cet appel est lancé afin que les instances dirigeantes du mouvement LREM puissent faire de ce mouvement citoyen, une force politique moderne, démocratique et dynamique pour séduire la France et l'Europe voire le Monde. Pour le moment, c'est raté !

Nous demandons ici votre soutien à tous pour faire avancer cette grande idée.