49 330 073 personnes agissent sur MesOpinions.com

Suivez-nous !

Pétition - Politique

Pétition : Pour qu’en 2015 soit commémorée la libération des camps de déportation

Signez la pétition

Déjà 175 signatures

    Partager avec vos amis Facebook

Signez la pétition
Sauvegarde en cours...

Pour qu’en 2015 soit commémorée la libération des camps de déportation

Auteur : Diaz Diego, conseiller municipal d'Evry, délégué aux anciens combattants et au travail de mémoire

Créé le 10/11/2014 - Fin le 30/06/2015

Mise à jour de la pétition

À l'attention : de M. le Président de la République

NOUS SOUHAITONS QU’EN 2015 SOIT COMMÉMORÉE LA LIBÉRATION DES CAMPS DE DÉPORTATION EN HOMMAGE AU PASSE, POUR COMPRENDRE LE PRÉSENT, ET CONSTRUIRE L'AVENIR.

La Seconde Guerre mondiale fit 55 millions de morts, dont une majorité de civils.

Aux victimes militaires, celles de la répression (résistants, otages et personnes massacrées) et celles des bombardements, s’ajoutent les morts des persécutions nazies (Juifs, Tziganes, les personnes homosexuelles, handicapées physiques et mentales). Pour la première fois dans l’histoire de l’Humanité, la destruction d’un peuple fut programmée sur les bases d’une haine antisémite qui allait conduire à un génocide massif et industrialisé d’au moins 5,2 millions de Juifs d’Europe.

2 700 000 personnes furent assassinées dans les chambres à gaz des centres de mise à mort, 1 300 000 par les Einsatzgruppen; 800 000 moururent de privations dans les ghettos.

En France, la « solution finale » entraîna la déportation de près de 75 000 Français, par 74 convois, entre mars 1942 et août 1944. Moins de 5 000 revinrent. Au total, ce sont 162 000 personnes, de toutes confessions, de toutes sensibilités politiques et de tous âges, qui furent déportés.

En 2015, sera célébrée la capitulation nazie, mais également la libération de la plupart des camps de déportation, dont le plus grand camp d'extermination de tous les temps : Auschwitz le 27 janvier, le camp où la majorité des déportés de France ont été emmenés.

Aujourd'hui, il est important de rappeler ces faits, non uniquement comme des faits historiques, mais également comme des vérités historiques, au moment où certains remettent en cause le rôle actif joué par l'Etat Français et son chef le Maréchal Pétain dans cette ignominie, tandis que d'autres continuent de contester y compris l'existence ou la dimension de ces camps.

Je m'associe à cette demande légitime faite au Président de la République par l'initiateur de cette pétition.