Pétition - Politique

Facebook Twitter Google Plus

Pétition : Non à la hausse du diesel, oui à la baisse de l'essence!

Signez la pétition

Déjà 3.630 Signatures

Signez la pétition
    Partager sur facebook
Sauvegarde en cours...

Vous rencontrez un problème pour signer ? Contactez nous ici

Non à la hausse du diesel, oui à la baisse de l'essence!

Auteur : Gérard D

Créé le 04/03/2013 - Fin le 30/05/2013

À l'attention : Mr le Premier ministre

Pas une semaine ne se passe sans que le gouvernement annonce de nouvelles mesures d’austérité, de hausses de taxes ou d’impôts, ça suffit !

Le débat sur le diesel est très significatif du flou qui accompagne certaines annonces.

Le diesel est mauvais pour la santé nous dit la ministre de l’environnement, pour limiter son usage il faut augmenter son prix disent certains élus et membre du gouvernement. Et bien ça suffit !

Pourquoi, si vraiment le diesel est nocif, ne pas encourager la vente de voitures utilisant l’essence, en baissant les taxes au même niveau que le diesel ?
Pourquoi, ne pas lancer de grands projets efficaces de transports en commun en agglomération et développer l’usage de la voiture électrique ou de très basse consommation ?

Voilà deux mesures qui permettraient, de mettre tous les automobilistes au même niveau de responsabilité citoyenne en changeant progressivement le parc automobile, car l’achat d’un moteur diesel aujourd’hui est principalement dû au coût de l’énergie plus faible. Si cela est surtout un problème de santé publique, le plus efficace est de rendre la voiture essence pas plus chère en usage que le diesel.

Et puis, cette décision aurait un effet positif sur la balance commerciale de la France, nous importons à prix fort du diesel, alors que nous exportons de l’essence à prix faible. Alors pas besoin de sortir des grandes écoles pour comprendre que l’intérêt pour le secteur de l’industrie du raffinage en serait le premier bénéficiaire en préservant nos raffineries, comme Petroplus à Petit Couronne ou ailleurs.

Alors citoyens, réveillons nous, faites circuler et signer la pétition, exigeant la baisse du prix de l’essence au niveau du diesel, comme une mesure de santé publique. Si le gouvernement ne s’engage dans ce sens, le débat actuel sur le diesel ne serait qu’une opération de plus pour nuire au pouvoir d’achat en accentuant la récession.

  • Jean-yves

    Le 16/10/2014 à 15:30:15

    car nous en avons marre d’être taxer.la hausse va augmenter le chômage car le smicard qui travail à 20 kilomètre de chez lui ne pourra pas suivre

  • David

    Le 02/10/2014 à 19:20:51

    Contre la hausse taxe sur le gasoil, il y a deja suffisamment d'argent ramassé par les radars qui peut être utilisé pour les infrastructures

  • Patrick

    Le 26/09/2014 à 17:21:07

    Raz le bol de prendre l'automobiliste pour une vache à lait. Finalement les bretons ont eu raison! Mais qu'attendons nous pour descendre dans la rue, je suis ou plutôt j'étais de gauche mais quand je vois tous ces incapables de politiques qui sont tous de connivence pour maintenir à flot leurs énormes avantages. Sortons ces politiques et votons pour des hommes et des femmes de la société civile!

  • Franck

    Le 25/02/2014 à 13:04:44

    Je signe car la mesure est purement financière. Ce n'est pas en remplaçant le diesel par de l'essence que l'on résoudra le problème de la pollution. Que le gouvernement incite vraiment les économie de carburant, covoiturage (incitation dans les entreprises), aménagement d'horaire pour diminuer les embouteillages, déplacement alternatifs (deux-roue, transport en commun, véhicules électrique). Mais cela va générer moins de revenus par les taxes. C'est peu être pour cela que ce n'est pas envisagé.

  • Jean-pierre

    Le 13/12/2013 à 13:23:46

    Ce serait un minimum que de taxer de la même façon essence et gasoil. Ainsi, l'essence serait moins chère (puisqu'elle coûte moins cher à produire) que le gasoil. Mais vu l'extrême dangerosité du diesel (pics de pollution de l'hiver et de l'été qui sont responsables de 30000 décès prématurés par an), il faut même penser à l'interdire, comme c'est le cas au Japon et, bientôt, en Finlande. Et tant pis pour les lobbies...