54 323 040 personnes agissent sur MesOpinions.com

Suivez-nous !

Pétition - Politique

Pétition : Démission gouvernement

Signez la pétition

Déjà 58 signatures

    Partager avec vos amis Facebook

Signez la pétition
Sauvegarde en cours...

Démission gouvernement

Auteur : M. Tolosan

Créé le 23/08/2013 - Fin le 01/06/2017

À l'attention : Monsieur le Président de la République

Au regard de la situation du pays, je vous demande de bien vouloir remplacer le gouvernement actuel par des personnes apolitiques à même d'accélerer efficacement le redressement du pays et de changer radicalement vos objectifs stratégiques.
En effet, les actes et les discours des politiques qui dirigent notre pays sont abhérents, inefficaces, contradictoires et partisans.
La volonté populaire s'oriente vers un changement de l'etat d'esprit politique ancestral qui s'occupait de mettre en avant un parti et par là même orientait la politique sur les prochaines échéances électorales.
L'ensemble de la classe politique doit être rénovée et prendre le chemin de l'intérêt général.

Votre chantier prioritaire doit être la diminution de la structure étatique, la simplification fiscale et l'élaboration d'un budget au moins à l'équilibre.
Pour cela, il faut réviser la Constitution par référendum dans le but de supprimer la charge de premier ministre, pour la remplacer par celle d'un vice-président. Cela économise le fonctionnement de quelques milliers de fonctionnaires et ratttachés.
Il faut revenir à un nombre de ministères associés aux fonctions régaliennes de l'Etat :
Affaires étrangères, Défense, Intérieur, Education, Finances, Industrie, Justice.
L'écologie, par exemple, est un état d'esprit permanent et s'intègre à toutes les actions particulières et communes.
Il faut diminuer le nombre de représentants à l'Assemblée et au Sénat et mutualiser le fonctionnement de ces deux chambres.
Il faut réduire le nombre des collectivités territoriales et réduire le nombre des représentants qui les composent.
Concernant la fiscalité, il est nécessaire de diminuer les charges aussi bien sur les particuliers que sur les entreprises. Les taux globaux de prélèvement ne doit pas dépasser 15 pour cent des revenus.