54 396 271 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Politique

Signez la pétition

Déjà 6.324 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Non aux représailles contre les occupants des barrages, classez les plaintes sans suite !

Non aux représailles contre les occupants des barrages, classez les plaintes sans suite !

Auteur : C.S

Créé le 15/04/2017  

À l'attention : Éric Vaillant

Le vendredi 14 avril 2017, les services de police et de gendarmerie ont conjointement mené des opérations de contrôle sur le rond-point de Suzini afin d’identifier « les responsables des infractions » d’entrave à la circulation.


Ces opérations se sont déroulées sur ordre du procureur de la République Éric Vaillant, qui a ainsi donné suite au dépôt de quelques plaintes durant la semaine du 10 avril 2017.


Or, ces barrages qui « entravent » temporairement la libre circulation ne sont que le miroir de LA FAILLITE QUOTIDIENNE DES POUVOIRS PUBLICS A ASSUMER LEURS RESPONSABILITES : faillite à assurer la sécurité de nos concitoyens, faillite à assurer la scolarisation de nos enfants, faillite à garantir un véritable standard sanitaire, faillite à assurer la préservation de notre environnement, ….VOILA CE QUI NOUS EMPRISONNE ET NOUS TIENT VERITABLEMENT EN OTAGES.


Plus qu’une protestation de quelques particuliers ou d’une minorité au sein du peuple guyanais, ces barrages représentent le cri de souffrance, provenant unanimement de l’ensemble de ses composantes, face au désintérêt du pouvoir central quant à l’incurie des services publics qui participe grandement au sous-développement de notre territoire.


Toutefois, ce cri de souffrance a voulu s’exprimer dans un ESPRIT DE DIGNITÉ, DE RESPONSABILITÉ ET DE PACIFISME, en ne permettant aucune violence contre les biens ou les personnes. Tel a été le sens des marches historiques du 28 mars et du 4 avril 2017 réunissant des dizaines de milliers de guyanais. Tel est également le sens de ces barricades, lieu quotidien de partage réunissant plusieurs centaines de personnes autour de débats et animations artistiques, lieu de solidarité allant du soutien des grévistes au soutien scolaire des enfants, collégiens et lycéens. 


Peu d’options ont été laissées au peuple guyanais pour exprimer son exaspération : aucune des alertes répétées des élus, des grèves régulièrement entamées de ci, de là, des indignations individuelles et collectives n’aura été suffisamment puissante pour valablement attirer l’attention de l’État français.


C’EST POURQUOI CHAQUE VERBALISATION A L’ENCONTRE DES « RESPONSABLES » DES BARRAGES CONSTITUE UNE VERBALISATION CONTRE CHAQUE GUYANAIS. Attaquer les « responsables » des barrages constitue une première étape pour nous réduire au silence et à l’inaction.


Face à cela, notre unité et notre détermination doivent rester intactes. Le combat que nous menons se fait à armes inégales. L’ETAT NE NOUS LAISSE PAS D’AUTRE CHOIX, QUE LE RECOURS À UNE ARME ULTIME, CELLE DE LA DESOBEISSANCE CIVIQUE :


MANIFESTONS NOTRE SOUTIEN PERSONNEL AUX « RESPONSABLES DE BARRAGE » EN SIGNANT LA PRÉSENTE PÉTITION AFIN D’EXIGER LE CLASSEMENT SANS SUITE DES PLAINTES DÉPOSÉES ET/OU L'ABANDON DE TOUTE POURSUITE !