Pétition - Nature et environnement

Facebook Twitter Google Plus

Pétition : Protection du loup en France, URGENCE!

Signez la pétition

Déjà 33.570 Signatures

Signez la pétition
    Partager sur facebook
Sauvegarde en cours...

Vous rencontrez un problème pour signer ? Contactez nous ici

Protection du loup en France, URGENCE!

Auteur : FERUS

Créé le 22/11/2012 - Fin le 31/12/2014

À l'attention : de Mme la Ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, Delphine Batho.

Madame la Ministre,

Il y a 20 ans, le loup faisait son retour naturel en France.

Aujourd'hui, nos associations sont inquiètes de constater que les atteintes graves à sa conservation dans notre pays se multiplient. Son statut d’espèce protégée par la directive européenne "Habitats-Faune-Flore" et les engagements souscrits auprès de la Convention de Berne semblent menacés.

Le 10 octobre, une proposition de loi a été déposée au bureau de l'Assemblée Nationale, notamment par MM Charles Ginésy, Hervé Gaymard et Jean Lassalle, visant « à autoriser les éleveurs à tirer sur tout loup menaçant leurs élevages, cette autorisation s'appliquant également dans les cœurs des parcs nationaux ».

Le 16 octobre, la teneur de certaines propositions lors de la réunion du Groupe National Loup a laissé présager une orientation négative dans la volonté du gouvernement de veiller à la conservation du loup, malgré ses engagements internationaux.

Toujours le 16 octobre, une autre proposition de loi a été déposée au Sénat, notamment par Mrs Jean-Pierre Chevènement et Robert Hue, visant « à autoriser l'abattage des loups dans des zones d'exclusion à créer, indépendamment du prélèvement défini au niveau national »

Enfin le 19 octobre, le Conseil d'Administration du Parc National des Cévennes a déclaré le loup incompatible avec la biodiversité, ce qui est un non-sens écologique. Il a demandé que le Parc soit reconnu comme « zone d'exclusion pour le loup » et souhaite organiser son abattage en zone « coeur » du Parc.

Loin des ambitions d'un Etat moderne à l'orée du 22e siècle, ces orientations nous ramènent un siècle en arrière. Elles vont également à l’encontre de la Conférence Environnementale qui a souhaité faire de la France un état exemplaire en matière de biodiversité. Vous êtes garante du respect de la biodiversité dans notre pays, c’est pourquoi nous demandons instamment à l'Etat d'agir afin que ces propositions néfastes et opposées à la stratégie nationale voulue par le Président de la République ne soient pas adoptées.

Dans cette attente, nous vous prions de croire, Madame la Ministre, à l'expression de notre profond respect.

ANIMAL CROSS - la présidente - Valérie Thomé

ASPAS - le président - Pierre Athanaze

FERUS - le président - Jean François Darmstaedter

FNE - le président - Bruno Genty

FRAPNA - le président - Eric Feraille

GEML - Yann Lebecel

LPO - le président - Allain Bougrain Dubourg

MILLE TRACES - la présidente - Sylvie Thirion

SFEPM - le président - Stéphane Aulagnier

SPA - le directeur - Luc Cazenave

WWF - la présidente - Isabelle Autissier

  • Giguelay

    Le 01/09/2014 à 11:01:14

    car j ai la conviction qu une societe moderne doit etre capable de proteger toute la nature et moderer son expention destructive

  • Alain

    Le 31/08/2014 à 20:20:55

    Malgré la convention on continue à autoriser le tir sur les loups a qui les bergers, éleveurs ,...font porter systématiquement le chapeau. Personne ne parle des chiens qui font plus de carnage dans les élevages. Il ne faut pas contrer le milieu des éleveurs et chasseurs et leur faire plaisir puisque ce sont autant de voix potentielles pour les élections. Le loup était présent avant l'homme quant allons nous en prendre conscience.

  • Celine

    Le 24/08/2014 à 18:16:12

    Réguler les populations de façon strictement contrôlée par les organismes officiels d'accord mais laisser l'abattage en "libre accès", non.

  • Le 24/08/2014 à 11:01:47

    Pour la sauvegarde du loup

  • Aline

    Le 20/08/2014 à 21:29:08

    pour sa liberté