47 141 400 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Droits de l'homme

Signez la pétition

Déjà 14.992 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Pour que le plan grand froid soit à la même date que la trêve hivernale

Pour que le plan grand froid soit à la même date que la trêve hivernale

Auteur : Les indignés

Créé le 06/01/2017  

À l'attention : Le président de la République

Lettre destinée au président de la république, Monsieur François Hollande et au ministre des affaires sociales de la santé, Madame Marisol Touraine 

Les Indignés lancent un appel.


  Monsieur le président de la République,Madame la ministre,

  Dans cette société de plus en plus précaire, des hommes, des femmes, des enfants se retrouvent à la rue; migrants, femmes battues, travailleurs précaires, personne âgées, jeunes livrés à eux- mêmes.
  La rue, conséquence des logements trop chers, des maisons de retraite onéreuses, dans indifférence de notre société.
 
  Nous affirmons qu'il y a non assistance à personnes en danger.
  Nous affirmons qu'il ne suffit pas de s'inquiéter des sans domicile fixe uniquement lorsque les indicateurs de températures descendent en dessous de 0.
  Nous dénonçons la mort de sans-abris dans l'indifférence générale.

C'est pourquoi nous lançons la pétition suivante sur http://www.mesopinions.com/
 
Nous demandons que les dates du plan grand froid coïncident avec les dates de la trêve hivernale qui permet de n'expulser aucuns locataires de son logement.
 Appelons le gouvernement le chef de l'Etat, à prendre leurs responsabilités et  a donnée tous les moyens aux communes afin qu elles puissent répondre à la demande.

Peut -on continuer dans cette société où l'argent est roi, dans laquelle une étude des coûts empêche la mise en place  de réformes générales fortes de la protection sociale ? Ce ne sont pas des interventions à la marge qui peuvent apporter des solutions à ce fléau! les derniers gouvernements  n'ayant pas été à la hauteur des attentes espérées, il est inconcevable de refuser la prolongation du plan grand froid qui serait simplement une décision permettant à des centaines de personnes de "survivre". 

Personne n'a le droit de bafouer les droits de l'homme.
Personne n'a le droit d'établir une hiérarchie dans l'humanité;nous appartenons tous à l'espèce humaine.

"Il n'existe pas d'autre voie vers la solidarité humaine que la recherche et le respect de la dignité individuelle"                                 (Pierre Lecomte du Nouy).

                                                                                               
                                                                                          le président 
                                                                                    mr van keisbelck yohan