56 115 944 personnes agissent sur MesOpinions.com

Pétition - Animaux

Signez la pétition

Déjà 25.384 signatures

  Partager avec vos amis Facebook  Partager avec vos amis Facebook

Sauvegarde en cours...
Pétition : Pour un monde meilleur !

Pour un monde meilleur !

Auteur : Patricia

Créé le 29/06/2017  

À l'attention : de Monsieur Guillaume Peltier député - Nicolas Hulot

AFFLICTION


Je n’étais qu’un pauvre chien aux abois,


Lorsque tu m’as trouvé à l’orée d’un bois,


L’homme au grand cœur m’a offert un toit,


Comme un vieux couple, je devinais tes pensées,


A tes côtés, je n’étais plus ce vieux corniaud sans collier,


Merveilleux moments de complicité et d’amitié,


Mais un jour, ton sourire jovial s’est effacé,


Peu à peu, tes rides se sont creusées,


La souffrance s’est figée sur ton visage émacié,


Un crabe insidieux ravageait tes entrailles,


Pauvre moribond à la pâleur spectrale,


De toi, je n’entendais qu’un faible son guttural,




Ta main effleura mon museau dans un ultime câlin,


Au petit matin, dans un dernier souffle tu t’es éteint,


Ne laissant que la tristesse dans mon cœur de chien,


Plus jamais tu ne flatteras mon vieux dos,


Pour tes proches, je n’étais qu’un lourd fardeau,


Sans considération, ils m’ont laissé seul près d’un caniveau,


Furtif, tu te faufiles dans mes rêves comme une ombre,


Mais un jour prochain, je m’endormirai sur ta tombe


Et plus rien ne sera jamais sombre.


La vie est éphémère, mais l’amour et la tendresse


Sont éternels.


A Mon Maître bien aimé,


Je te serai toujours fidèle.

Patricia FOURNIER-DHERVILLEZ

Aujourd’hui, j’aimerai évoquer un sujet dont on ne parle que trop peu et qui concerne l’abandon des animaux lors du décès de leur maître.


Beaucoup de personnes (tous âges confondus) vivent actuellement avec un compagnon à quatre pattes. Malheureusement, comme chacun le sait, la vie peut s’arrêter brusquement, (maladie, accident, vieillesse etc…)


Pour avoir travaillé quelques années dans le secteur funéraire, ce type d'événement crée un véritable bouleversement et une profonde tristesse au sein d’une famille.

Mais quand est-il de l’animal qui vivait au quotidien auprès de la personne décédée ?


Malheureusement, dans la plupart des cas, la pauvre bête devient un fardeau pour tout le monde. Les proches ne souhaitent pas s’encombrer de ce dernier.


Personne ne prend en compte son désarroi et sa douleur.


Les plus lâches vont l’abandonner dans la nature ou demander l’euthanasie, d’autres le déposeront à la porte d’un refuge pour se donner bonne conscience.

La fidélité de nos compagnons est sans limite, leur affliction est profonde.

Malgré tout, ils ne reçoivent aucune compassion et sont jetés comme de vulgaires déchets.

Bon nombre de chiens et chats sont morts de désespoir.

Un secrétariat d'état à la condition animale indépendant du ministère de l'Agriculture a été proposé. Apparemment Monsieur Emmanuel Macron s’est montré plutôt réfractaire à cette demande.

En conséquence :


- Quels sont vos projets à court et moyen terme pour mettre fin à la maltraitance animale sous toutes ses formes ?

Il serait impératif de créer de nouvelles structures d’hébergement pour une prise en charge des ces pauvres bêtes devenues orphelines suite au décès de leurs maîtres, de façon à réguler l’engorgement des refuges. 

Le problème se pose également pour les personnes âgées, séparées de leur animal par obligation, les maisons de retraite ne sont pas équipées pour permettre aux résidents de garder près d’eux leur fidèle compagnon.

Le manque de considération concernant le bien-être des animaux dans ce pays est tout simplement inacceptable.

Le nouveau chef de l’Etat souhaite de grands changements, faire de la France une grande puissance Européenne.


Je tiens juste à  rappeler une phrase pleine de bon sens :


"On reconnait la grandeur et la valeur d’une nation à la manière dont celle-ci traite ses animaux" - Ganghi

Malgré la révolte des citoyens français, le martyre des animaux est en perpétuel augmentation.

« La France doit être une chance pour tous » (slogan d’Emmanuel Macron)

Je pense qu’il est urgent que nos animaux bénéficient, eux aussi de cette chance en leur offrant la protection, le respect et la dignité qu’ils méritent.